Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Wonderland

Posted on 3 m read

De peu, il s’en est fallu de peu que l’on ne puisse pas faire cette exploration, nous sommes certainement les derniers à avoir visité ce parc d’attractions abandonné. A notre arrivée, la nuit commence à tomber. Nous arrivons devant l’entrée principale du parc et nous remarquons qu’il y a des tractopelles présents sur place qui ont commencé à démolir quelques bâtiments du parc. A l’heure à laquelle nous arrivons, il n’y a plus aucun travailleur, la place est libre pour rendre un dernier hommage sur le fil du parc Wonderland. L’enjeu était important car ça faisait déjà le troisième parc d’attractions abandonné japonais devant lequel nous étions arrivés après leur démolition dont le célèbre Nara Dreamland, on aurait vraiment eu du mal à digérer cette quatrième disparition. L’entrée est libre et nous nous empressons de le photographier en express avant que la nuit nous empêche d’immortaliser une dernière fois le lieu.

Malgré le fait que les tractopelles ont pris de l’avance sur nous, l’ensemble reste exploitable. Nous sommes accueillis par une grande roue multicolore toute rouillée affublée d’un visage d’ourson trop chouki, l’emblème du Wonderland. On y découvre également un circuit de karting, de segways, des carrousels, un Tyrannosaure qui agonise au sol sous le regard un peu plus loin d’un Tricératops dans un bien meilleur état. On fait le tour du parc en courant pour ne pas risquer de louper quelque chose. Avant de repartir, on repasse devant la grande roue et on remarque au même moment un cabanon de chantier s’allumer, on entend quelqu’un parler, nous quittons les lieux expressément. Depuis le début, nous n’étions pas seuls. D’après mes recherches, la dernière activité du parc remonte à 2015 et il a été repris ensuite par un groupe d’airsofteurs jusqu’à ce que la démolition se décide. A l’époque, à travers les photos et les vidéos que j’ai récupérées, on peut voir que le Wonderland était beaucoup plus vaste que ça, avec un parcours de golf, une salle d’arcade, une sorte de maison hantée, une structure de saut à l’élastique et bien d’autres attractions. Les nombreux avis laissés par les clients disaient souvent qu’il n’y avait jamais personne et que certaines attractions ne fonctionnaient pas car la préfecture avait ordonné leur fermeture pour raisons de sécurité, rassurant. Même la grande roue était déjà rouillée, ce qui avait le don d’effrayer les gens qui voulaient monter dedans. D’ailleurs le 7 mai 2013, un enfant s’est grièvement blessé dans l’une des attractions qui n’avait pas eu de révision depuis longtemps, il avait chuté de quatre mètres, le blessant grièvement. C’était le quatrième accident dans le parc (les autres drames ont eu lieu en 1997, 2002 et 2007), de quoi confirmer la mauvaise réputation du Wonderland et ainsi faire plonger un peu plus la fréquentation du parc.



 

 

Publicité du Wonderland :

Archives vidéos :

L’ancienne chaîne Youtube officielle du parc :

https://www.youtube.com/user/wonder8680/videos

 



–> Offrez-vous un tirage limité collector d’une des photos de ce reportage à cette adresse  : https://urbexstock.com


Instagram | L’exploration instantanée

Abonnez-vous à notre Instagram : Urbex Session : https://www.instagram.com/urbexsession/



“Continuez à explorer d’autres lieux abandonnés au Japon en cliquant ici : https://urbexsession.com/japon

Share this article