Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Hotel Kuroshio Inn

La fin de journée est proche, trop proche, en effet la tombée de la nuit s’annonce et nous devons faire impérativement l’exploration d’un hôtel abandonné car après nous devons rouler toute la nuit pour le programme de demain. Le cadre est idyllique, nous sommes entre mer et montagne, notre GPS nous indique que la destination est à 500 mètres. Nous arrivons devant une route condamnée, la seule qui mène à l’hôtel, cela ne nous arrange pas à cause du peu de temps que nous avons, nous improvisons une randonnée express. Après avoir franchi une barrière fatiguée, nous marchons sur cette route désaffectée qui est jonchée d’arbres morts, on a l’impression qu’une grande tempête s’est abattue ici.

 




 

L’hôtel est situé en hauteur, nous arrivons à peine à l’apercevoir à travers la végétation, nous pressons le pas pour avoir encore de la luminosité afin de réaliser nos photographies avant que la nuit tombe.

Difficile d’imaginer le domaine que nous traversons pendant sa belle époque tellement le lieu est devenu une jungle. J’avais entrepris avant cette exploration quelques recherches sur son histoire pour comprendre les raisons de sa fermeture même si comme le plus souvent des cas, cela se résume tout simplement à une faillite mais là je n’ai absolument rien trouvé, ni histoire, ni date, ni photo ancienne, le mystère total, ce qui permet de s’imaginer sa propre histoire finalement.

Après une vingtaine de minutes de marche, nous arrivons devant cette structure en béton peu accueillante, difficile d’imaginer un hôtel. En état de ruine sans charme, nous pénétrons à l’intérieur avec peu d’enthousiasme.

Nous faisons un rapide tour du rez-de-chaussée tellement il n’y a rien à voir, le lieu s’écroule par certains endroits. Par chance, notre motivation nous pousse à descendre au sous sol et là nous découvrons avec grande surprise, une pièce totalement préservée, uniquement dégradée par l’épreuve du temps. Nous sommes dans ce qui ressemble au bar de l’hôtel, ambiance seventies avec ces lampadaires fluos oranges et jaunes. L’atmosphère du lieu est magique et contraste avec ce que nous venons de voir de l’hôtel. Nous apercevons également un comptoir avec les clés des chambres, ça devait être finalement l’accueil bar de l’hôtel.

Pour terminer notre exploration, nous montons sur le toit de l’hôtel afin d’observer le panorama. Le cadre est magnifique.

Nous quittons les lieux avec interrogations, comment se fait-il que le bar soit la seule pièce préservée de l’établissement, il n’y avait strictement rien d’autre, même pas un lit en souffrance pour nous rappeller la nature du lieu… Mystère mystère…

 




 

 

–> Offrez-vous un tirage limité collector d’une des photos de ce reportage à cette adresse  : https://urbexstock.com

Youtube | Exploration de l’hôtel Kuroshio Inn en vidéo

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : Urbex Session : https://www.youtube.com/user/urbexsession

 

Instagram | L’exploration instantanée

Abonnez-vous à notre Instagram : Urbex Session : https://www.instagram.com/urbexsession/

 


 





 

“Continuez à explorer d’autres lieux abandonnés au Japon en cliquant ici : https://urbexsession.com/japon


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER (Vous recevrez mensuellement par mail nos dernières explorations) :





Share this article

  • Sateriajis de Venomania

    Oh ! L’une des photos que vous avez posté sur Instagram et dont la notification apparaît sur cet article a un charme certain. Je ne sais pas, est-ce la luminosité naturelle ou un philtre ? En tous cas, cela donne un goût de mystère et d’histoire au cliché.

    • Oui sur Instagram il y a l’usage de filtres, il faut se fier aux photos du reportages pour avoir le meilleur rendu de l’endroit avec les couleurs les plus fidèles 😉

  • Raevynn

    Superbes photos !
    Je regardais souvent des vidéos d’Urbex sur Youtube mais je pense que les photos en disent beaucoup plus.
    C’est ce côté ” figé dans le temps” qui m’intéresse énormément. Outre le fait que j’aime l’Histoire, le fait de découvrir des nouveaux lieux où la vie est restée figée à un moment donné dans le temps, donne beaucoup plus envie de suivre de plus près les différentes explorations qui sont faites.

    De plus, les photos qui sont prises durant la journée montrent beaucoup plus de choses que les vidéos filmées tard dans la nuit (d’une part, ça me fait vraiment peur et d’autre part, ça ne montre que très peu de décors).

    Je ne suis en aucun cas une adepte de l’Urbex mais je suis bien contente qu’il en existe. Ca me permet de voir à travers mon écran des lieux où je n’oserai jamais m’aventurer seule (ou même accompagnée. Parce qu’il faut vraiment avoir des compagnons de confiance !)