Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Hotel Haludovo

Posted on 0 3 m read

L’hôtel Haludovo a été inauguré en 1972 et eut comme premier nom le « Penthouse Adriatic Club » du fait que son propriétaire n’était autre que Bob Guccione, le créateur du magazine américain de charme concurrent à Playboy, Penthouse. Situé dans la ville de Malinska sur l’île croate de Krk, cet établissement est dans une totale agonie, difficile d’imaginer ce que fut cet investissement de 45 millions de dollars pour constituer ce lieu mythique aux cinq étoiles. C’est l’architecte Boris Magaš qui a conçu ce magnifiquement bâtiment typique de l’architecture émanant du mouvement moderne et les sculptures du jardin étaient l’œuvre de Frano Krsinic. C’était le paradis sur terre, avec ce décor de rêve composé de plages, d’un village de pêcheurs, de saunas, d’un bowling et deux piscines avec service de cocktails sur le transat. A l’époque, l’un des invités les plus importants de cet hôtel fut Saddam Hussein qui, d’après les récits que j’ai pu consulter, a passé la nuit dans une suite en très bonne compagnie. Tellement satisfait de son séjour qu’il aura laissé 2000$ de pourboires pour le personnel. Une dose de people et de sexe dans un récit, ça ne fait jamais de mal.

A peine un an après son ouverture, l’établissement fut déjà placé en faillite, l’hôtel ne fut jamais rentable mais fut malgré tout maintenu en activité. La guerre de Yougoslavie dans les années 1990 fit d’énormes dégâts et provoqua en tout état de cause un effondrement touristique qui n’arrangea pas les affaires de l’hôtel Haludovo. Il devint pendant cette période un lieu d’accueil pour les réfugiés. A la fin de la guerre civile en 1991, l’hôtel fut totalement pillé par ces mêmes personnes par vengeance car ils ne souhaitaient pas évacuer cet endroit. Il ne restait plus rien, objets de valeurs, radiateurs, tuyaux, prises électriques, rien n’avait été épargné.

L’établissement fut de nouveau ouvert en 1996 jusqu’à fin 2002, année durant laquelle il ferma ses portes définitivement. Le dernier propriétaire avait l’intention de réhabiliter le lieu pour en faire une résidence de 750 appartements mais la municipalité a toujours refusé ce projet, condamnant l’hôtel à l’état de friche éternelle.

Comme tout bon lieu abandonné des Balkans, l’endroit est totalement ravagé, il ne reste plus rien, tout a été volatilisé, c’est dommage, le bâtiment reste beau, son architecture typique des années 70 résiste encore à ce vandalisme extrême. C’est devenu depuis une attraction touristique, des personnes en maillot de bain viennent par curiosité découvrir cet endroit qui fut l’un des hôtels les plus festifs de l’ère communiste Yougoslave.




 

« Nous ne communiquons pas l’adresse de ce lieu pour des raisons évidentes de sécurité et n’encourageons pas à l’explorer par vos propres moyens. De nombreux cas d’accidents graves et mortels sont à déplorer dans les lieux abandonnés, merci de consulter cette page d’information : https://urbexsession.com/lieux-desaffectes-danger. Abstenez vous de nous demander l’adresse par message privé ou dans les commentaires, il n’y aura aucune réponse de notre part, merci de votre compréhension. Lors de cette exploration, aucune dégradation ni infraction a été commise pour pénétrer dans ce lieu. Nous n’avons aucune information sur les éventuels propriétaires. Si vous êtes propriétaire de cet endroit et que la publication photographique sur ce site vous gêne, nous procéderons à sa suppression sur simple demande via notre page contact. »

Interview de Bob Guccione dans son hôtel :

 

–> Offrez-vous un tirage limité collector d’une des photos de ce reportage à cette adresse  : https://marie-et-raphael.com




 


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER (Vous recevrez mensuellement par mail nos dernières explorations) :



« Continuez à explorer d’autres lieux abandonnés en Croatie en cliquant ici : https://urbexsession.com/croatie« 



Share this article