Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Gare Saint-Louis Bordeaux

Posted on 0 3 m read

Le 22 avril 1968, un dernier train est parti de la gare Saint Louis à Bordeaux, ça sera le dernier. La gare style art déco fut mise en service en 1868, la même année que l’ouverture de la ligne du Médoc (Bordeaux – Macau). Elle a connu une activité de Fret importante mais sa position géographique dans la ville lui a causée du tord et avec les nouvelles règles d’urbanisme, la gare a été déplacée plus loin. Depuis, la gare, classée à l’Unesco abrite le supermarché E.Leclerc et une galerie marchande. Il n’y a aucune valorisation du lieu, loin de là, il deviendrait aux yeux des riverains une verrue dans le quartier des Chartrons, ce qui est loin d’être faux.

 

Depuis plusieurs années jusqu’à notre passage, la gare est devenu un centre commercial, une galerie fantôme et un squat jonchés d’excréments humains (je n’ai pas goûté pour confirmer l’authenticité de la provenance, mais les feuilles de papier toilette à proximité donnent un indice, à moins que les chiens ne soient devenus coquets). Ce squat se trouve dans la partie haute de la gare, qui abritait jusqu’en 2007 une cafétéria, radiée depuis (source : http://www.societe.com/societe/les-cafeterias-le-charleston-429720345.html). La galerie marchande est honteusement crade, la pauvre statue de Louis IX servant surtout comme cendrier que d’un élément historique à part entière, pauvre paysage post moderne.

 

Nous sommes loin d’être dans le quartier défavorisé de Bordeaux, une mise en valeur du lieu me semble d’une évidence, surtout depuis le nombre d’années où la gare est abandonnée. Le centre commercial est propriétaire de toute la gare et apparemment ne fait pas grand chose pour faire changer les choses. Pourquoi ne pas exiger le minimum syndical, un bon coup de ménage, et pourquoi pas, exposer des photos de la gare jadis dans cette galerie vide et triste. Surtout qu’il y a aucun indice de la fonction du bâtiment dans le passé pour le passant lambda.

Nous ne communiquons pas l’adresse de ce lieu pour des raisons évidentes de sécurité et n’encourageons pas à l’explorer par vos propres moyens. De nombreux cas d’accidents graves et mortels sont à déplorer dans les lieux abandonnés, merci de consulter cette page d’information : urbexsession.com/lieux-desaffectes-danger. Abstenez vous de nous demander l’adresse par message privé ou dans les commentaires, il n’y aura aucune réponse de notre part, merci de votre compréhension. Lors de cette exploration, aucune dégradation ni infraction a été commise pour pénétrer dans ce lieu. Nous n’avons aucune information sur les éventuels propriétaires. Si vous êtes propriétaire de cet endroit et que la publication photographique sur ce site vous gêne, nous procéderons à sa suppression sur simple demande via notre page contact.


Continuez à explorer d’autres lieux abandonnés en Gironde en [cliquant ici]


Ces articles disponibles sur Amazon peuvent vous intéresser :


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Vous recevrez mensuellement par mail nos dernières explorations


A découvrir sur Urbex Session :