Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Secte Miyuki Ishikawa

Posted on 4 4 m read

Une secte, du glauque, de la perversité, du mystère, apprêtez-vous à découvrir dans ce reportage un endroit abandonné exceptionnel. Nous roulons sur une petite route montagneuse de la préfecture d’Ibaraki pour rejoindre un temple abandonné depuis 2002. Il fut inauguré en 1987 et sa désaffectation fut causée par une sombre affaire de détournement d’argent et d’escroquerie. Une fermeture ordonnée et motivée également depuis que le Japon s’attaque fermement aux sectes suite à l’attentat tragique survenu dans le métro de Tokyo en 1995 commis par l’organisation « Aum Shinrikyo ».

C’est ainsi, qu’avec cet historique chargé, nous arrivons dans ce lieu paisible, immédiatement horrifiés par la longueur de l’escalier à perte de vue permettant d’accéder au temple. Diantre ! N’y a-t-il pas un accès pour handicapés ou explorateurs un peu trop fatigués ? Si par chance, la route permet de contourner cet obstacle pour se garer en plein cœur de la secte. Sans le savoir, nous sommes devant le plus petit bâtiment qui représente la pièce maîtresse de cet endroit. La porte ouverte, nous découvrons avec magie tous ces objets dorés qui nous illuminent. Ils sont là, par centaine, encore dressés sur des étagères ou jonchés au sol, le spectacle est au rendez-vous. En regardant de plus près, ce sont des « Ihai », plus communément appelés des tablettes d’esprit. Chaque objet représente une divinité voire des ancêtres. Pour certaines cultures, elles servent également pour tout ce qui est esprit/fantôme. Là, j’ignore totalement leur usage spécifique. Ce bâtiment est en mauvais état, le plancher est gondolé par l’humidité et les étagères menacent de s’effondrer sur nous. Lorsque nous nous retrouvons en plein milieu pour photographier les éléments, il faut prier pour que ne surgisse pas tout problème d’aérophagie.

Les autres bâtiments ne feront pas preuve d’un tel éblouissement mais nous entrerons dans un univers pervers et salace. L’œuvre d’un artiste déjanté ou d’un psychopathe, nous l’ignorons, ce qui est certain c’est que cela nous captive. Dans ce amas dans lequel réside des centaines de cassettes vidéo et audio, des albums photos d’adeptes et autres éléments qui nous rappellent la nature de ce lieu mais également des sous-vêtements féminins éparpillés partout. Soigneusement mis en scène, certains soutiens-gorge et porte-jarretelles sont suspendus au plafond, magnifique décoration perverse. Mélangés à cela, il y a aussi divers documents accrochés qui n’ont aucun sens en les regardant ainsi, on peut y lire des petites annonces et des photos de mauvaise qualité mettant en scène plusieurs personnes dont un homme s’exhibant en porte-jarretelle, un vrai coup de foudre. Ce qui revient le plus, c’est la même photo d’un couple souriant dont l’un fait fièrement le signe de la victoire. Sont-ils ceux qui ont fait de ce bâtiment leur sanctuaire ? Aucune idée. Des photos immortalisent également des poupées martyrisées, clouées au sol ou affichant des poses subjectives dans ce même endroit, c’est à dire que la personne est revenue ici afficher les photos qu’elle avait prises.

Nous quittons ce temple avec beaucoup d’interrogations dans la tête et avec une cassette que nous avons récupérée pour l’analyser, vous pouvez découvrir cela dans notre vidéo se trouvant après cette série photo.

 




 

« Nous ne communiquons pas l’adresse de ce lieu pour des raisons évidentes de sécurité et n’encourageons pas à l’explorer par vos propres moyens. De nombreux cas d’accidents graves et mortels sont à déplorer dans les lieux abandonnés, merci de consulter cette page d’information : https://urbexsession.com/lieux-desaffectes-danger. Abstenez vous de nous demander l’adresse par message privé ou dans les commentaires, il n’y aura aucune réponse de notre part, merci de votre compréhension. Lors de cette exploration, aucune dégradation ni infraction a été commise pour pénétrer dans ce lieu. Nous n’avons aucune information sur les éventuels propriétaires. Si vous êtes propriétaire de cet endroit et que la publication photographique sur ce site vous gêne, nous procéderons à sa suppression sur simple demande via notre page contact. »

 

Youtube

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : Urbex Session : https://www.youtube.com/user/urbexsession

–> Offrez-vous un tirage limité collector d’une des photos de ce reportage à cette adresse  : https://marie-et-raphael.com

 

Instagram | L’exploration instantanée

Abonnez-vous à notre Instagram : Urbex Session : https://www.instagram.com/urbexsession/




 


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER (Vous recevrez mensuellement par mail nos dernières explorations) :



« Continuez à explorer d’autres lieux abandonnés au Japon en cliquant ici : https://urbexsession.com/japon« 



Share this article