L’Urbex devient un véritable phénomène de mode et ce n’est pas cette exploration qui nous prouvera le contraire. Arrivés un dimanche matin de bonne heure, nous avançons discrètement à travers les bois en direction de ce magnifique manoir. Surprise et étonnement, devant la porte principale du lieu, on voit un enfant assis derrière une petite table, on s’avance vers lui. On découvre qu’il a aménagé un petit stand avec des affichettes écrites à la main pour payer l’entrée au manoir. Déjà le sens du business à même pas huit ans. On croit à une blague, à un jeu, une alternative à la dînette. Deux euros l’entrée par personne, non négociable. Il nous explique que la cagnotte lui permettra de financer un voyage scolaire et de surveiller le manoir pour le protéger des méchants. Nous étions déjà au courant que le lieu avait été pillé un bon nombre de fois, c’est désolant. Symboliquement, nous n’avons jamais payé pour explorer un lieu, même si son action est attendrissante, nous ne pouvons pas céder à la marchandisation de l’Urbex.


Nous rentrons dans le manoir sous les cris de l’enfant, il ne nous laissera jamais tranquilles. Insistant constamment pour avoir quatre euros, nous l’ignorons afin de nous concentrer sur nos prises de vues. Loin de se calmer, il se met toujours devant nos objectifs pour nous empêcher de photographier le manoir, notre patience est mise à rude épreuve. Pour lui faire peur, je le porte et le suspends en haut des escaliers pour qu’il se calme, mes mains moites mettent malheureusement ma menace à exécution. Du deuxième étage, l’enfant s’écrase contre les premières marches de l’escalier, l’exploration vire au drame. On se précipite à son secours et par miracle l’enfant est inconscient mais respire encore. Nous allons l’emmener en urgence à l’hôpital le plus proche. Nous devons juste finir de photographier quelques pièces du manoir avant de partir.


Aux étages, on y trouve encore une salle de bain toute carrelée pleine de charme, des chambres avec des cahiers et des livres abandonnés, il y a plus de choses que l’on ne pensait. Après une demi-heure, nous redescendons pour rejoindre l’enfant. Un drame, il ne respire plus, il est décédé. Comme dirait un proverbe yiddish “Quand l’argent parle, il dit souvent : au revoir”. Un triste destin pour cet enfant dont on ignore le prénom, pourquoi pas Nicolas, ça lui va bien, enfin ça lui aurait bien été. Nous repartons un peu choqués du déroulement de notre exploration. Quelques jours après, j’ai appelé l’Urssaf pour demander s’ils étaient au courant de l’activité économique de l’enfant avec le manoir, la réponse fut sans appel, ignorance et consternation totale. Nicolas avait déjà commencé sa vie dans l’illégalité. Les autorités m’ont fait part qu’ils allaient faire le nécessaire afin de perquisitionner la maison de l’enfant pour éclaircir cette malversation.


Nous ne communiquons pas l’adresse de ce lieu pour des raisons évidentes de sécurité et n’encourageons pas à l’explorer par vos propres moyens. De nombreux cas d’accidents graves et mortels sont à déplorer dans les lieux abandonnés, merci de consulter cette page d’information : urbexsession.com/lieux-desaffectes-danger. Abstenez vous de nous demander l’adresse par message privé ou dans les commentaires, il n’y aura aucune réponse de notre part. Lors de cette exploration, aucune dégradation ni infraction a été commise pour pénétrer dans ce lieu. Nous n’avons aucune information sur les éventuels propriétaires. Si vous êtes propriétaire de cet endroit et que cette publication vous gêne, nous procéderons à sa suppression sur simple demande via notre page contact. Si vous avez en votre possession l’adresse de ce lieu et que vous souhaitez l’explorer, merci de ne rien dégrader ni vandaliser. Si les accès sont fermés, ne cassez rien pour rentrer, l’urbex est avant tout le respect des lieux, merci de faire vivre ce principe de base. Pour en savoir plus sur les règles de l’urbex, veuillez cliquer sur ce lien : urbexsession.com/les-regles-lurbex.

L’histoire que vous venez de lire est totalement inventée, c’est une fiction écrite pour préserver la véritable identité du lieu.

Info de mai 2022  : Le manoir est maintenant réhabilité et habité. Merci de faire circuler l’information.


manoir-viktor-sayenko-map-2017

Offrez vous un tirage limité collector avec certificat d’authenticité d’une des photos de ce reportage. Disponibles en plusieurs formats dans différents supports (Papier d’Art et Dibond). Prix attractif et livraison gratuite en France Métropolitaine (sous 10 à 15 jours en Colissimo).

  • Un Manoir Picard | 1
    A partir de *50,00

Découvrez d’autres photographies en vente sur cette page : https://urbexsession.com/boutique


Continuez à explorer d’autres manoirs abandonnés en France en [cliquant ici]


Ces articles disponibles sur Amazon peuvent vous intéresser :

Chasseur de fantômes
  • Anthony Augusto (Auteur) - Edouard Michelon (Narrateur)
Promo
Manuel du chasseur de fantômes
  • Fearson, Erick (Auteur)