Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Hotel William Bonin

Posted on 0 3 m read

Cet hôtel abandonné situé en Lorraine est un lieu qui reflète l’amour et les bons sentiments lorsque l’on connait son histoire touchante. Dès son ouverture en 1954, l’établissement fut géré par un couple, Germaine et Francis. Un hôtel qui accueilli avec succès des milliers de touristes au fil des années. Dans les années 2000, la vieillesse fut devenue pour tous les deux un obstacle de plus en plus difficile à contourner, la fatigue et la difficulté de se déplacer les emmenèrent progressivement à faire un constat sans appel, ils devaient prendre leur retraite et abandonner ce lieu si cher à leur cœur. Une décision difficile à prendre, trop difficile. Finalement, plutôt que de vendre l’hôtel, ils décidèrent de mettre un terme à leurs activités d’hôteliers mais de continuer à vivre dans l’établissement. C’est ainsi que le vieux couple vivait des jours paisibles dans un cadre de villégiature. La retraite c’était aussi le temps de faire le bilan de leur vie, un constat bien amer. Les octogénaires sans enfant prenaient conscience qu’ils avaient relégué jusqu’à présent leur vie personnel et sexuel. Un temps qu’ils ne pouvaient jamais retrouver. Francis avait de gros problèmes d’érection, même les pilules bleues ne pouvaient plus rien faire pour lui, son sexe avait capitulé depuis longtemps. Germaine avait du mal à accepter cette situation, son peu d’hormones la travaillaient vivement. Son mari eut l’idée fatale, un sacrifice d’amour comme il en existe peu, la pendaison. En effet, l’action de se pendre provoque instantanément une dernière érection, la mort était la seule délivrance pour faire plaisir à sa femme une dernière fois, un dernier acte pour clore une belle histoire d’amour. Au lieu de s’en offusquer, Germaine approuva cette idée bienvenue. Le soir même, accroché à une poutre du grenier, Francis embrassa une dernière fois son épouse et se jeta nu du tabouret pour se pendre. Comme prévu son sexe se mit en érection et sa femme se précipita sur l’engin pour l’astiquer une dernière fois. L’adrénaline et le plaisir sexuel combiné, Germaine mourra d’une crise cardiaque. Le couple s’éteignit en même temps. En pleine période de Saint-Valentin, il est agréable de pouvoir mettre en lumière des histoires d’amours pleines d’espoirs et d’espérances.

 

Nous ne communiquons pas l’adresse de ce lieu pour des raisons évidentes de sécurité et n’encourageons pas à l’explorer par vos propres moyens. De nombreux cas d’accidents graves et mortels sont à déplorer dans les lieux abandonnés, merci de consulter cette page d’information : urbexsession.com/lieux-desaffectes-danger. Abstenez vous de nous demander l’adresse par message privé ou dans les commentaires, il n’y aura aucune réponse de notre part, merci de votre compréhension. Lors de cette exploration, aucune dégradation ni infraction a été commise pour pénétrer dans ce lieu. Nous n’avons aucune information sur les éventuels propriétaires. Si vous êtes propriétaire de cet endroit et que la publication photographique sur ce site vous gêne, nous procéderons à sa suppression sur simple demande via notre page contact.



Instagram | Abonnez-vous à notre Instagram : instagram.com/urbexsession


Continuez à explorer d’autres lieux abandonnés en Lorraine en [cliquant ici]


Ces articles disponibles sur Amazon peuvent vous intéresser :


A découvrir sur Urbex Session :