Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Château Robert Hansen

Posted on 0 3 m read

Ce château abandonné construit au XIXe siècle me fait de l’œil depuis des années, plus précisément depuis cette époque durant laquelle j’ai moi même vécu sur la Côte d’Azur. A des dizaines de reprises, je suis passé devant en bus en étant obnubilé par cet endroit mystérieux caché par la végétation. En repassant devant en voiture pour me rendre à notre exposition niçoise, je n’ai pas résisté et j’ai cédé à ce désir ancien, en risquant d’être fatalement déçu par ma découverte fantasmée. Pour cette exploration, j’ai emmené avec moi mon nouvel appareil photo, ça sera l’occasion de le tester. La propriété est située au bord d’une route très passante, elle donne directement sur la mer méditerranée, pour rentrer dans le parc, il faut juste marcher sur le grillage éventré en faisant fi de la circulation routière. Après avoir grimpé le jardin en friche, j’arrive enfin devant le château, pauvre de lui, un écorché vif, vandalisé, tagué et brûlé, le triptyque infernal. Un sale état qui persiste depuis au moins dix ans, à cause de multiples imbroglios juridiques sous fond de corruption. D’un point de vue photographique, il faut se contenter de l’extérieur qui reste encore impressionnant, l’intérieur est entièrement effondré. Après une heure d’exploration, je rentre à mon domicile pour me rendre compte un peu plus tard que j’ai mal paramétré mon appareil photo, pour les connaisseurs, j’ai oublié de choisir le format « Raw » pour shooter, j’ai donc fait intégralement le reportage en format « Jpeg », pour ceux que j’aurai perdu sur cette ligne, c’est un paramétrage essentiel pour permettre d’exploiter à fond les retouches sur l’ordinateur.




 

 

Agacé par cette inattention, je décide de réparer cette erreur en me rendant une nouvelle fois au château le lendemain matin, on est perfectionniste ou on ne l’est pas. La météo n’est pas avec moi, la pluie menace d’écourter ma nouvelle exploration, même la neige est annoncée, je ne me contenterai que du vent qui souffle extrêmement fort. J’ai tout de même réalisé une centaine de photos pour cette deuxième salve, l’inspiration ne m’a pas quitté. Le drame interviendra quelques jours plus tard lorsque je me décide une fois rentré à Bordeaux de traiter le reportage. Sueur et décomposition. Tel un amateur alcoolisé, je ne me suis pas rendu compte que le vent faisait bouger sensiblement mon trépied, ce qui a eu comme conséquence directe de ne produire aucune photo nette, un désastre, ce château est une véritable malédiction. Il faudra vous contenter des photos de la première salve.

« Nous ne communiquons pas l’adresse de ce lieu pour des raisons évidentes de sécurité et n’encourageons pas à l’explorer par vos propres moyens. De nombreux cas d’accidents graves et mortels sont à déplorer dans les lieux abandonnés, merci de consulter cette page d’information : https://urbexsession.com/lieux-desaffectes-danger. Abstenez vous de nous demander l’adresse par message privé ou dans les commentaires, il n’y aura aucune réponse de notre part, merci de votre compréhension. Lors de cette exploration, aucune dégradation ni infraction a été commise pour pénétrer dans ce lieu. Nous n’avons aucune information sur les éventuels propriétaires. Si vous êtes propriétaire de cet endroit et que la publication photographique sur ce site vous gêne, nous procéderons à sa suppression sur simple demande via notre page contact. »

Instagram | L’exploration instantanée

Abonnez-vous à notre Instagram : Urbex Session : https://www.instagram.com/urbexsession/

 

 

–> Offrez-vous un tirage limité collector d’une des photos de ce reportage à cette adresse  : https://marie-et-raphael.com

 




 


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER (Vous recevrez mensuellement par mail nos dernières explorations) :


« Continuez à explorer d’autres châteaux abandonnés en France en cliquant ici : https://urbexsession.com/chateau-abandonne-en-france« 



Share this article