Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Chateau Maury Travis

Arrivés à destination devant ce château perdu à côté d’un village tout aussi perdu, nous garons notre voiture à distance pour assurer un minimum de discrétion, il est sept heures du matin, le jour se lève, avec prudence nous traversons une petite forêt pour arriver au domaine. Devant une des portes ouvertes, nous entendons aboyer, un chien sort de nulle part et se précipite sur nous, un réveil de tonnerre. On referme la porte devant lui et au même moment on entend siffler au loin, un groupe de chasseurs passent et le chien repart. Un accueil qui inaugure une exploration basée sur l’adrénaline. En les voyant, on ne peut pas oublier l’histoire de ce lieu, une horreur absolue, je vous raconterai ça plus tard. On ne peut cacher une déception quant à l’intérêt de l’endroit, l’intérieur n’est pas intéressant, les pièces sont vides, il n’y a rien de beau à immortaliser, nos appareils photos s’ennuient et nous avec, vraiment il n’y a rien à faire. En parallèle à cet intérêt artistique léger, l’histoire du lieu, quant à elle, est bien lourde.




Abandonné depuis maintenant une dizaine d’années, le château était sous le feu des projecteurs avec la notoriété de son propriétaire, Jean Baptiste Fontaine, vous l’avez peut être oublié, c’était dans les années 80 et 90, une star du petit écran. Il présentait des jeux à la télévision, comme le célèbre “La course des lunettes noires”, un concept qui serait certainement décrié aujourd’hui car le but était d’organiser des épreuves sportives réalisées par des aveugles dans des situations cocasses. Il était marié à l’actrice Eva Chevalier depuis huit ans et ils formaient un couple très people. Pour s’aérer de leur vie médiatique, ils avaient investi dans un château dans le centre de la France, un pied à terre loin du tumulte parisien. Ils se rendaient là bas rarement, à de rares occasions comme chaque année avec la Garden Party tenue au mois de juillet avec tout le show biz français. Malgré ces événements, le village n’a jamais eu la moindre retombée, ni touristique, ni économique, Jean Baptiste n’avait jamais fait le moindre effort pour participer à des actions médiatiques pour la renommée du coin. Le Maire de la commune avait toujours eu une fin de non recevoir, il était totalement snobé et Jean Baptiste n’avait jamais tenté de s’intégrer au village. Pourtant il y avait bien eu un moment durant lequel le Maire aurait vraiment eu besoin de son aide, pour sauver l’église en mauvais état car il avait besoin d’un afflux de dons importants pour la protéger, un appel public dans ce sens de la star aurait pu la sauver mais il n’a jamais répondu aux demandes du Maire. Quelques mois plus tard, l’église fut démolie car son état était jugé trop dangereux, une offense irréversible pour les citoyens. De plus, lors d’une interview à la télévision, Jean baptiste parla de son château en disant qu’il aurait aimé qu’il ne soit pas construit sur une terre de bouseux. Une provocation certainement peu judicieuse. Il est vrai cependant que la star n’était pas totalement à blâmer, il avait depuis toujours été confronté à des chasseurs ne respectant pas son domaine, n’hésitant pas à traverser son jardin ou à tirer à proximité, jusqu’à même briser une fenêtre accidentellement. Malgré ses multiples plaintes à la gendarmerie et à la mairie, il n’avait jamais été considéré, enfin si, comme un pauvre con de parisien voulant faire sa loi. Il était dur après de juger cet homme sur sa non implication au sein de la vie du village.

Un heureux événement fit oublier tous ces désagréments locaux, sa femme Eva était enceinte, de quoi agrémenter la presse locale et placer le couple star dans toutes les couvertures des magazines. A son sixième mois de grossesse, ils décidèrent de se retirer en plein hiver au château afin de s’aérer un peu et de s’éloigner de tous les journalistes les harcelant. Cela faisait des mois qu’ils n’avaient pas mis les pieds dans leur propriété. Le retour fut douloureux. Son parc était défiguré par des dérapages de véhicules, des arbres coupés et plusieurs tags lui indiquant de partir. Même la boite aux lettres avait été vandalisée, ils n’avaient aucun doute sur les auteurs des faits. Après une énième plainte à la gendarmerie, Jean Baptiste passa son temps libre à redonner le charme d’antan à son domaine. Las de voir sans arrêt les chiens des chasseurs venir dégrader constamment sa propriété sans qu’ils ne soient rappelés à l’ordre, il décida d’agir par la manière forte. Sans se douter des conséquences futures, il déposa un peu partout dans le parc du poison, histoire ne plus jamais être embêté. Le résultat ne se fit pas attendre, quelques heures après et suite à de nombreuses convulsions mortelles, quatre chiens décédèrent dans d’horribles souffrances sous le regard médusé des maîtres. De sa fenêtre, la star regardait ce spectacle avec délectation, un des chasseurs, le voyant à travers son rideau, le menaça de mort en mimant un égorgement avec sa main.

Le soir même, un peu après vingt heures, en plein repas, survint une coupure d’électricité. A l’aide d’une bougie, Jean Baptiste alla voir les disjoncteurs mais la coupure ne venait pas de là. Dehors, il alla voir le coffre EDF d’alimentation et se rendit compte qu’il avait été totalement saccagé. En vitesse, il regagna le château pour téléphoner à la gendarmerie mais se rendit compte que sa ligne fixe avait également été coupée. Sans attendre le lendemain, le couple partit immédiatement porter plainte mais, arrivés sur place, l’agent refusa de la prendre, leur indiquant de revenir le lendemain matin, ils ne voulaient même pas se déplacer pour voir les dégâts laissant les victimes dans le plus grand désarroi. Ils repartirent totalement désemparés au château. Une fois à l’intérieur, Eva ressentit un air glacial provenant du salon, elle se rendit compte que la vitre avait été totalement brisée. A ce moment là, ils furent illuminés par plusieurs lumières braquées sur eux, armés de lampes torches, des chasseurs les menaçaient, fusils à la main. Sans un mot, l’un d’eux tira une balle dans la tête d’Eva qui s’effondra par terre. Jean Baptiste fut plaqué au sol, à côté du corps d’Eva. Ses hurlements provoquaient une excitation supplémentaire pour les tortionnaires qui tirèrent plusieurs balles dans le ventre de sa femme pour ne laisser aucune chance à une descendance. Attaché, torturé, humilié, les chasseurs comptaient bien jouer avec leur proie. Mis à nu, à quatre pattes, Jean Baptiste était totalement pétrifié, un des chiens présents, un berger allemand, fut positionné afin que la victime soit pénétrée par lui. Laborieux, le canin n’arrivant pas à le sodomiser, l’un des chasseurs prit sa place, sortit son sexe et le viola sous les rires et les cris des autres personnes présentes.

Un calvaire loin d’être terminé, il se fit raser les cheveux, uriner dessus, poignarder partout dans le corps, cette nuit fut la plus longue et la plus douloureuse pour Jean Baptiste, cette nuit fut la dernière. Traîné dehors avec le cadavre de sa femme, il les vit en train de creuser un trou, il comprit immédiatement que cela allait être sa tombe improvisée. Impuissant, sans un cri, il attendit son dernier châtiment, impatient d’arrêter de souffrir et de rejoindre Eva. En une vingtaine de minutes et après des centaines de coups de pelle, le corps de sa femme fut balancé à l’intérieur, c’est à ce moment là qu’une voiture de gendarmerie arriva devant le portail du château avec les gyrophares, des lumières bleues scintillantes qui éclairaient cette nuit glaciale. Jean Baptiste comprit que c’était la fin de son cauchemar. Les chasseurs ne s’enfuirent pas et attendirent le gendarme qui se dirigeait vers eux. En pleurs, la victime l’implora de le sauver. L’agent leur demanda comment ça se faisait qu’ils ne l’avaient pas encore tué. Immédiatement il se fit jeter dans le trou vivant et enterrer conscient auprès de sa femme et de son enfant. La terre recouvrant petit à petit son visage, n’arrivant plus à respirer, il ferma les yeux pour ne pas se voir mourir. La disparition d’un couple avec une telle renommée ne passa évidemment pas inaperçue et des recherches furent immédiatement déclenchées. Une investigation courte car le tas de terre retourné derrière le château était loin d’être discret. Au fur et à mesure que la terre fut enlevée, l’horreur apparaissait au grand jour. Cette violence extrême fit la une des journaux du monde entier, une barbarie rare qui terrifia la population. Des années d’enquête pour trouver les coupables mais la justice fut confrontée au silence complice de tout un village, aucun témoin, aucun témoignage, aucune piste. Des dizaines de personnes furent placées en garde à vue sans résultat. A ce jour, il y aurait pu avoir un dénouement à cette histoire face au progrès de la science avec les tests ADN, le problème, c’est que tous les scellés de l’époque étaient introuvables. Depuis ce drame, le château ne trouva jamais le moindre acheteur et continue de mourir en silence.




Nous ne communiquons pas l'adresse de ce lieu pour des raisons évidentes de sécurité et n'encourageons pas à l'explorer par vos propres moyens. De nombreux cas d'accidents graves et mortels sont à déplorer dans les lieux abandonnés, merci de consulter cette page d'information : https://urbexsession.com/lieux-desaffectes-danger. Abstenez vous de nous demander l'adresse par message privé ou dans les commentaires, il n'y aura aucune réponse de notre part, merci de votre compréhension.

 

–> Offrez-vous un tirage limité collector d’une des photos de ce reportage à cette adresse  : https://marie-et-raphael.com

 

Instagram | L’exploration instantanée

Abonnez-vous à notre Instagram : Urbex Session : https://www.instagram.com/urbexsession/





 

“Continuez à explorer d’autres châteaux abandonnés situés en France en cliquant ici : https://urbexsession.com/chateau-abandonne-en-france


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER (Vous recevrez mensuellement par mail nos dernières explorations) :




Share this article

  • Gorila

    Waoww Bomba ce lieu.
    Je traine sur votre page depuis une petite heure (il est 6h du mat) et je trouve celui-ci vraiment adéquate.
    A vrai dire je suis en train de monter un projet associatif et dans une petite année surement il sera peut etre temps de s’établir un peu à l’extérieur de la ville sauf si apocalypse.
    Dites, on peut se parler par mail?
    Ce chateau me plait, j’le prends.
    ahah
    Avec un cadre juridique de la matrice, un projet intéressant et intelligent et un maire chill, on peut rêver aux projets les plus fous.
    En tout cas bet’ de page et très belles images des explos

    • Mandrak

      On a peut être quelque idées en commun. Peut on discuter ?

  • Tk

    Et vous arrêtez quand de raconter des salades ? Sa femme est encore en vie, elle est même passée il y a pas longtemps à la télé, leur fille est morte d’une maladie appelée tuberculose et Guy lux n’est pas du tout mort dans le manoir ni d’en d’atroce souffrance c’est n’importe quoi cette histoire. Et depuis cette tragédie qui n’a jamais existé un homme a acheté le manoir et a essayé de le rénové pour en faire une maison de retraite mais faute d’argent il la laissé à l’abandon. Faut arrêter, juste pour faire des vus. Il c’est rien passé de tragique dans se manoir. Et en tant qu’habitante de se petit village il me semble mieux connaitre l’histoire et les lieux car on y a fait plusieurs urbex. Donc soit vous avez piquez les photos du manoir en question soit vous êtes de gros menteurs.

    • Votre commentaire a été modérée.

  • dieu

    Raphael croit tu que cet hôtel peut être remis en route , éventuellement celas commercialement parlant m’ intéresserais