Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Château Jacquy Haddouche

En me rendant dans ce coin paumé situé en France pour explorer ce château abandonné, je savais que le projet serait assez compliqué. Ces derniers mois, des dizaines d’explorateurs ont tenté de s’inviter dans le lieu mais se sont fait choper par la gendarmerie, alertée par les riverains gardant un œil attentif envers ce château qui fait office de seul patrimoine dans cette bourgade. J’hésite même un moment à faire le détour, démotivé à l’idée de perdre mon temps. La beauté de ce château me guide tout de même vers lui. Arrivé au village, je gare ma voiture assez loin pour ne pas éveiller le moindre soupçon. Le trépied à la main, mes intentions sont affichées au grand jour. L’air candide, je fais mine de photographier des choses insignifiantes comme cette pharmacie faisant l’angle. Mon jeu n’a l’air de tromper personne, je suis toujours autant surveillé. Il est là, face à moi, je suis ébloui par ce château, il va falloir absolument que je rentre à l’intérieur. Je passe devant un groupe de vieux jouant à la pétanque, ils m’observent tous avec méfiance. Une dame âgée me fait signe et se dirige vers moi. Elle me demande ce que je viens faire ici, je lui explique que je promène tout simplement dans le village. Peu convaincue par cette promenade innocente, elle me dit en rigolant qu’elle sait très bien que je compte me rendre au château. Stoïque, j’insiste en expliquant écumer les villages des alentours. Posant sa main droite sur mon épaule, elle me chuchote à l’oreille qu’elle peut m’accompagner dans le château pour me le faire visiter. Mon grand sourire lui confirme ce qu’elle imaginait en me voyant. On part tous les deux sur ce chemin bordant le domaine du château, c’est mon jour de chance. Elle m’explique être une sorte d’ange gardien pour ce lieu en le surveillant assidûment pour éviter que des personnes mal intentionnées s’y infiltrent. Malgré son âge, elle est remplie d’énergie et arrive sans trop de difficulté à escalader cette butte envahie d’orties nous permettant d’accéder au parc en friche. Avec ses cheveux blancs et sa robe d’un autre temps, j’aurai jamais cru qu’elle puisse être capable de ça. Ma mamie d’un jour me propose des bonbons au caramel, elle est adorable, sa bienveillance est bienvenue tant elle devient si rare dans notre monde actuel. Nous faisons connaissance, elle s’appelle Mireille et fête bientôt ses 80 ans, je lui déclare qu’elle s’entretient bien pour son age ce qui la ravit immédiatement.

 

Absorbé par la beauté du lieu, j’accumule les prises photographiques de l’extérieur, une merveille. Hâte de me montrer l’intérieur du château, ma vieille guide me mène vers une fenêtre entrouverte, ça sera l’unique entrée. Enchantée de m’avoir avec elle, j’aurai droit à une visite commentée du château, j’apprends beaucoup de choses, c’est très intéressant. Après m’avoir expliqué l’histoire d’une des cheminées du château, elle me dit que je ressemble beaucoup à son animateur de télé préféré, Cyril Féraud, cela me surprend car je ne lui ressemble pas du tout, pour pas la vexer d’une possible démence, je lui réponds un sobre « Ah oui ! ». Elle enchaîne en me disant que cet animateur télé est son plus gros fantasme. Des mots dits dans le plus grand des sérieux, mamie commence à me mettre mal à l’aise. Tant bien que mal j’essaye de me concentrer à photographier le lieu. Elle enchaîne les questions en me demandant si je suis pédé et si je suis célibataire. Je comprends plus rien là, le troisième âge déraille. Je lui réponds sèchement pour pas lui donner l’envie de poursuivre dans cette thématique. Elle ne dit plus rien mais reste toujours aussi proche de moi. Pendant que je prends le soin de cadrer mes photos, elle n’arrête pas de me caresser les fesses en s’excusant à chaque fois comme si ce n’était pas volontaire.

 

Elle sort de son silence juste pour me demander la taille de mon sexe, ahuri et décontenancé, je fais comme si je n’avais rien entendu et lui pose des questions sur le château pour essayer de la recadrer. Tentative vaine, elle astique mon trépied en me regardant fixement, son regard plein de vices me terrorise. Arrivés au dernier étage, traversant ces longs couloirs dans la pénombre, nous accédons à des pièces majestueuses aux tapisseries et peintures admirables. Par chance, elle a décidé de me laisser seul, ce qui me permet de me concentrer sans pression malsaine. Peut-être est-elle vexée que je ne rentre pas dans son jeu, Mireille a du quitter certainement les lieux. Je respire et continue mon exploration sereinement.

 

Au loin, je l’entends m’appeler, elle me dit vouloir me montrer la pièce maîtresse du château. Armé de mon appareil photo, je m’avance et pousse la porte pour découvrir cela. Une vision d’horreur. Totalement nue, les jambes écartées, elle est allongée sur une table en bois et m’invite à l’explorer. Trouvant même dans ce moment là un trait d’esprit, je lui indique que je n’explore pas ce type de ruine. Elle se relève et s’avance vers moi en furie, Mireille hurle que je suis obligé de la sauter. Prenant mes jambes à mon cou, je m’échappe tandis que la vieille me poursuit à poil. Elle a de l’endurance et ne lâche pas l’affaire. Elle court à poil en hurlant « Baise moi, Baise moi ». Un cauchemar. Dans la panique, je me casse la gueule dans l’escalier en colimaçon et me retrouve avec ma cheville gauche en vrac. Je me glisse dans une vieille armoire en bois pour me cacher. Mireille est passée devant moi sans me voir. Je continue à l’entendre crier au loin, elle s’éloigne de moi, je respire de nouveau. Prostré, je reste un long moment sans vouloir bouger par peur de me retrouver face à cette immondice à poil.

 

Vingt minutes plus tard, une autre voix fait écho dans le château, c’est un homme qui crie pour me demander de sortir de ma cachette, qu’il est là pour me venir en aide. Le cauchemar se termine enfin. Je sors de ma vieille armoire et lui hurle que je suis ici. Le vieillard arrive vers moi et souhaite savoir si je vais bien. Je lui raconte ce qu’il vient de se passer avec Mireille et cela ne le surprend pas. Il me prend mon appareil photo des mains et me dit que si je compte récupérer mes photos, il va falloir que je me tape sa femme. Mireille refait son apparition à poil et se frotte à mon appareil photo. J’insiste pour le récupérer sans passer à la casserole mais la négociation est impossible. Je peux toujours m’enfuir mais merde, je peux pas abandonner ma centaine de photographies. J’ai hésité, dégoûté et écœuré. Découvrez donc ma série photos ci-dessous en espérant qu’elle vous plaise pour ne pas me faire regretter mon choix.




Nous ne communiquons pas l’adresse de ce lieu pour des raisons évidentes de sécurité et n’encourageons pas à l’explorer par vos propres moyens. De nombreux cas d’accidents graves et mortels sont à déplorer dans les lieux abandonnés, merci de consulter cette page d’information : urbexsession.com/lieux-desaffectes-danger. Abstenez vous de nous demander l’adresse par message privé ou dans les commentaires, il n’y aura aucune réponse de notre part, merci de votre compréhension. Lors de cette exploration, aucune dégradation ni infraction a été commise pour pénétrer dans ce lieu. Nous n’avons aucune information sur les éventuels propriétaires. Si vous êtes propriétaire de cet endroit et que la publication photographique sur ce site vous gêne, nous procéderons à sa suppression sur simple demande via notre page contact.


Instagram | Abonnez-vous à notre Instagram : instagram.com/urbexsession


Continuez à explorer d’autres châteaux abandonnés en France en [cliquant ici]


Ces articles disponibles sur Amazon peuvent vous intéresser :


ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Vous recevrez mensuellement par mail nos dernières explorations


A découvrir sur Urbex Session :