Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Banque Didier Tallineau

Posted on 0 3 m read

Inspiré par Albert Spaggiari, le célèbre bandit au slogan culte « Sans arme, ni haine, ni violence » qui en 1976 a réussi à dévaliser la banque Société Générale à Nice en creusant une galerie souterraine en passant par les égouts, Hervé Valistan a cru pouvoir l’imiter facilement. Quelle grossière erreur d’appréciation. Avec ses deux fils âgés de 21 et 26 ans, il entreprit de cibler la Caisse d’Epargne de sa ville normande de la même façon. En investissant les égouts la nuit tombée, ils devaient se diriger en dessous de l’établissement et creuser une galerie souterraine à l’aide de différents outils. Des jours et des jours d’efforts, de doutes et de crispations qui se sont soldés par un horrible drame. Hervé avec son marteau-piqueur endommagea une fosse septique qui les condamna immédiatement. Les matières fécales qui s’écoulèrent dans la galerie souterraine ne laissèrent aucune chance aux trois brigands amateurs. Ils moururent noyés dans la merde.



Les corps furent trouvés quelques jours plus tard car la banque se plaignait d’une odeur pestilentielle qui avait conduit à une fermeture temporaire de l’établissement. La fosse septique fut réparée mais personne ne se porta volontaire pour extirper les cadavres prétextant à juste titre « Ils puent trop la merde ». C’est ainsi qu’à l’heure actuelle, trois macchabées recouverts d’excréments pourrissent lentement sous la ville, on ne peut pas faire plus glauque. Même leurs familles n’ont jamais voulu sortir les corps en déclarant dans la presse « Ils sont pleins de merde, c’est quand même dégueulasse ». Un triste destin à l’odeur insoutenable.



La banque ferma peu de temps après, même pas un an après le drame car le lieu était considéré comme maudit voire hanté. De nombreux clients se plaignaient que le distributeur automatique de billet rejetait de la merde liquide et non de l’argent, ce qui était assez problématique.



Lors de mon exploration, je n’ai pu que constater cette terrible odeur qui m’a fait écourter ma visite. Je me rappellerai toujours cette scène d’horreur lorsque j’ai ouvert la salle des coffres baignant dans une marre d’excréments, une mésaventure mémorable.

Nous ne communiquons pas l’adresse de ce lieu pour des raisons évidentes de sécurité et n’encourageons pas à l’explorer par vos propres moyens. De nombreux cas d’accidents graves et mortels sont à déplorer dans les lieux abandonnés, merci de consulter cette page d’information : urbexsession.com/lieux-desaffectes-danger. Abstenez vous de nous demander l’adresse par message privé ou dans les commentaires, il n’y aura aucune réponse de notre part, merci de votre compréhension. Lors de cette exploration, aucune dégradation ni infraction a été commise pour pénétrer dans ce lieu. Nous n’avons aucune information sur les éventuels propriétaires. Si vous êtes propriétaire de cet endroit et que la publication photographique sur ce site vous gêne, nous procéderons à sa suppression sur simple demande via notre page contact.



Offrez-vous un tirage limité collector d’une des photos de ce reportage à cette adresse : https://marie-et-raphael.com


Instagram | Abonnez-vous à notre Instagram : instagram.com/urbexsession


Continuez à explorer d’autres lieux abandonnés en région Normandie en [cliquant ici]


Ces articles disponibles sur Amazon peuvent vous intéresser :


A découvrir sur Urbex Session :