logo

Villa August Sangret

Atypique, Edouard de Souze est quelqu’un que l’on peut considérer comme atypique. Descendant d’une famille bourgeoise de la Côte d’Azur, il a été, à la surprise générale, au cœur d’un des faits divers les plus choquants de la Riviera. Depuis son enfance, il avait comme ambition d’être le plus beau, le plus charmant, le plus classe de sa famille, de son entourage. Très mature pour son âge, il a tout de suite été quelqu’un de respecté, son nom à particule, il lui rend honneur chaque jour. Beau, riche, promis à un destin en or, comment a-t-il pu basculer dans l’horreur à l’âge de 20 ans à peine ?

A sa dix septième année, ses deux sœurs disparaissaient à quelques mois d’intervalle, sans que l’on ne retrouve leurs traces malgré des recherches importantes et des appels à témoins. Loin de s’en inquiéter, Edouard continua à organiser de belles soirées VIP à la Villa August Sangret qu’il réservait souvent pour des anniversaires ou autres événements. Narcissique au plus haut point, il voulait être le centre d’intérêt des gens autour de lui, il fallait qu’il illumine, qu’il impressionne pour rester ancré dans les mémoires. Sa culture, il devait absolument en faire la démonstration à chaque fois que l’occasion s’y prêtait. Les femmes étaient souvent charmées par cet apollon accumulant les qualités, son charisme était si fort qu’aucune résistance ne pouvait avoir lieu. Il enchaînait les conquêtes, des histoires courtes mais ponctuées de disparition, à plusieurs reprises, il avait été auditionné comme suspect mais rien ne l’inculpait pour les quatre disparitions.

En 2008, il organisa une grande soirée événement à la Villa August Sangret, l’inauguration de sa marque de vêtement de luxe « De Souze », avec un tapis rouge qui accueillit un bon nombre de célébrités et un défilé de belles robes de couturier. Edouard était en passe de réussir son pari, être célèbre et quelqu’un d’important. Au cours de la soirée, une jeune mannequin tomba littéralement sous son charme et n’aura de cesse de le draguer jusqu’à ce qu’il cède et lui donne un baiser. Ils repartirent ensemble en direction d’un hôtel de luxe de Monaco mais sur la route, pendant un long moment de silence, Edouard lâcha un pet qui prolongea ce moment de silence jusqu’à ce que la jeune fille rigole, par gêne. Le gentleman se transforma en monstre et freina brusquement, il regarda fixement la demoiselle et se jeta sur elle pour l’étrangler, elle hurla et essaya de se débattre, lui, décupla sa force et serra ses mains le plus fort possible. D’un geste brusque, elle arriva à briser la vitre passager de la voiture, Edouard la lâcha et elle s’empressa de s’enfuir à travers la montagne.

Elle se cacha la peur au ventre derrière des buissons, observant ce prince déchu crier son nom, il lui promit de ne rien lui faire et lui demanda pardon, elle resta cachée jusqu’à ce qu’il reparte. Elle appela la police qui arriva quelques minutes plus tard et Edouard fut immédiatement arrêté pour être interrogé. Il niera avoir étranglé la fille mais les expertises médicales prouveront le contraire, sa garde à vue fut prolongée.

Après un long entretien avec un psychiatre, la vérité éclata, oui il avait voulu tuer la jeune mannequin après qu’elle l’ait entendu péter, oui c’est lui qui avait tué ses deux sœurs et ses anciennes conquêtes pour la même raison. Son narcissisme était tellement maladif qu’il ne pouvait pas tolérer qu’une personne le voie dans des conditions dégradantes. Souffrant d’aérophagie, il n’avait de cesse de se battre contre les flatulences, si par malheur quelqu’un l’entendait dans une situation aussi peu confortable, il n’avait aucun état d’âme pour l’éliminer.

Au tribunal, Edouard était menacé d’être emprisonné à perpétuité, avec six victimes pour des pets, la défense devait faire preuve d’inspiration. Coup de théâtre, le réquisitoire fut clément et il fut étonnement libéré et jugé non coupable pour circonstances atténuantes. Par des indiscrétions, on apprit que le juge responsable de ce réquisitoire était lui même victime d’aérophagie, après de là à y voir une relation de cause à effet sur le jugement, je ne pourrais m’avancer sur ce point. Depuis, Edouard a réussi tout de même à faire carrière dans les médias en étant acteur pour des publicités pour « FlatuStop », un médicament pour atténuer les effets de l’aérophagie.

  • Belle rédaction, et que dire du lieux, un vrai chef d’oeuvre !
    Est-il accessible sans risques ?

  • Belle rédaction, et que dire du lieux, un vrai chef d’oeuvre !
    Est-il accessible sans risques ?

    • Eleme

      Salut la villa se trouve où stp car aucun lieu précisé, merci 🙂

  • grutfrut

    Chouette série !
    Je l’ai visité il y a un peu plus de 2 ans et malheureusement ça a l’air de se dégrader salement là…
    est-ce que c’est des caméras qui sont en train d’être installées maintenant ?

    • Diamond Elite

      Slt c’est ou

    • Diamond Elite

      Slt c’est ou

    • Marven Sleiman

      Pouvez vous m’indiquer le lieux ? Loin de la pour dégrader mais pour prendre des photos

  • Ven

    Bonjour ! j’aimerais beaucoup trouver cet endroit, l’explorer ! les photos à prendre dedans doivent être géniales.

    si quelqu’un connait la localisation, je laisse mon mail : ven.tsubame1@gmail.com

    je précise, au cas où, je ne compte pas dégrader, juste visiter un bâtiment que je trouve magnifique !

    • Louis

      Bonjour a toi, les règles de l’urbex sont très simple, exploration – urbaine c’est donc a toi de trouver ce genre de lieux. Même si tu dit que tu as la flemme de cherche c’est le but de cette activité 🙂