logo

Un si bel avenir…

Un avenir radieux se dessine dans le milieu de l’urbex, un avenir où nous aurons l’embarras du choix concernant l’exploration. La recherche longue, intensive et frustrante ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Sans te connaitre, pour nous, pendant l'exploration de ta maison tu été comme notre grand mère.

Sans te connaitre, pour nous, pendant l’exploration de ta maison tu étais comme notre grand mère.

Vive la solitude des personnes âgées mourant dans l’indifférence la plus totale, elles offrent leur maison et leur vie à nos appareils photos. Les flashs crépitent sur les dentiers et les chaussons, on immortalise des boites de médicaments à côté d’examens médicaux, une vraie jouissance visuelle.

Il y a tellement de choses à prendre en photo, les vieux ça garde et collectionne tout. Comme un orphelin, nous nous délectons à regarder les albums photos familiales, cette même famille qui a oublié mamie, trop cher pour payer une maison de retraite et trop chiant à voir le dimanche. Une fin de vie qui est une réelle émotion et nostalgie à immortaliser, ça fait des belles photos.

Vive le chômage ! La délocalisation ! Le mondialisme ! Sans quoi nous n’aurions pas autant d’usines vides à visiter, merci aux actionnaires et aux patrons qui nous donnent tant de plaisirs à explorer ces endroits, une véritable formidable opportunité. De belles machines rouillées, toute une industrie morte qui crée une atmosphère à couper le souffle, ces usines sont plus belles mortes qu’en activité du moins pour la photo. Pas un jour sans qu’un haut fourneau, une usine textile, de voiture ne ferment pour notre plus grand plaisir.

chomagephoto

Le chômage crée de belles photos.

En plus d’une crise économique bienvenue, on pensera également aux nombreux scandales sanitaires comme l’amiante qui condamnent tôt ou tard de nombreux bâtiments contaminés et il reste encore beaucoup de lycées, de prisons et d’hôpitaux qui n’ont comme destin que d’être désaffectés. Et dans l’idée malheureusement qu’un bâtiment ne soit pas contaminé, il ne faut jamais oublier qu’il y a toujours cette alternative économique, ou l’activité d’un hôpital ne soit plus rentable et qu’elle finisse par fermer, gardons toujours cette optimisme.

melonchon

Mélenchon ne pourra rien faire contre les usines en faillite, l’Urbex vaincra.

Grâce à une fiscalité de plus en plus contraignante, de nombreuses richesses quittent le pays en abandonnant leurs biens, de magnifiques manoirs, villas et châteaux qui prennent la moisissure et les dégâts du temps et qui deviennent au final de vrais joyaux à explorer. Et dans une démarche où nous avons une grande soif d’exploration, nous souhaitons sincèrement que les impôts et les taxes continuent à augmenter, le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Avec un tel rythme où l’environnement devient de plus en plus abandonné, un problème se posera. Imaginons l’année 2020, les lieux abandonnés sont majoritaires… Quid de l’originalité de la découverte, de l’engouement du secret ? La finalité ne sera-t-elle pas de prendre en photo des lieux en vie et en activité ? Ce qui serait au final une réelle découverte et rareté.

En attendant, je continue gaiement à regarder mon actualité locale, à voir les nouvelles faillites et fermetures, des actualités comme je les aime. Vive l’Urbex et vive l’Abandon.