logo

Sanatorium de Venise

« Laisse les gondoles à Venise, Le printemps sur la Tamise, On n’ouvre pas les valises, On est si bien » tels furent les dires de Sheila et Ringo. Marie et moi traversons donc ce décor de carte postale pour romantique en manque d’originalité pour rejoindre un sanatorium désaffecté dans cette zone inattendue. Il fait beau, il fait chaud, je prends même 2 granitas, une à la menthe et une au coca, ce détail n’a peut être peu d’importance à vos yeux mais j’adore la granita. Nous arrivons devant la zone abandonnée, composée de plusieurs bâtiments avec chapelle incluse. Nous rentrons dedans de façon peu aisés tel un voleur belge grassouillet, et parcourant cet ensemble construit en 1937 et abandonné en 1988.

Un projet de réhabilitation en spa prévu pour les mois à venir après avoir été bloqué pendant de longues années par l’administration et le propriétaire du terrain. Dévasté il ne reste pas grand chose, nous sommes seuls, enfin le pensant au début, nous apercevons des passages furtifs de personnes dans les autres bâtiments, Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Vont-ils nous ligoter et séquestrer pour servir d’alibis pour une revendication de la Venise indépendante ? Nous continuons la visite sans embûche et découvrons que ces personnes squattent un bâtiment, des activistes d’extrême gauche revendiquant l’arrêt de la spéculation immobilière sur ce site justement, tant pis pour la prise d’otage.

Nous repartons laissant derrière nous cette carte postale trop parfaite.

Venise pour Romantiques :

 

Venise pour Urbexeurs :