logo

Sanatorium Bojorquez Salcido

Avant d’être définitivement abandonné, le Sanatorium Bojorquez Salcido fut reconverti en clinique esthétique, c’est d’ailleurs cette dernière fonction qui a mis à mal l’établissement. Le chirurgien Antonio Da Silva a commis l’irréparable avec un de ses patients. Il a littéralement pété un plomb après plusieurs années d’opérations et autant d’insatisfactions de son patient Mr Gabriel Medeiros.

Ce dernier a toujours cherché la perfection physique et n’a jamais voulu que son aspect visuel avance avec son âge. Au fil des années, il avait subi pas moins de 36 opérations, comme des greffes de cheveux, implantation d’abdominaux en silicone, injection de graisse dans ses fesses, recollement des oreilles, lifting annuel, une rhinoplastie pour redessiner son nez et encore pleins d’autres opérations esthétiques.

Hautain et méprisant, Mr Medeiros n’a jamais été respectable vis à vis de son chirurgien, n’hésitant pas à l’harceler par téléphone pour être pris en priorité pour ses rendez-vous. Une pression quasi quotidienne pour ce praticien qui ne supportait pas de voir cet homme devenu poupée gonflable.

Lundi 15 avril 1994, ce sera l’opération de trop, l’opération scandale, l’opération abandon de la clinique. Venu pour subir une lipoaspiration afin d’éliminer son double menton, le chirurgien en profita pour transformer Mr Medeiron en bête de foire. Un acte prémédité qui se transforma en véritable boucherie. Il sectionna littéralement le sexe de son patient pour le greffer sur son front. Une fois réalisé, le chirurgien s’échappa de la clinique et laissa les infirmières découvrir le massacre.

Au réveil, Mr Medeiros découvrit horrifié ce sexe pendouillant sur son nez. La légende dit qu’on le verrait errer seul la nuit dans la ville avec une cagoule pour cacher son sexe.