logo

Road Trip 2016 – Migrants Tour

Notre Road Trip 2016 s’est achevé avec 2 500 photographies, treize pays traversés, une moyenne de 15 000 kilomètres parcourus en Renault Mégane 2 et des hectares d’Urtica dioica traversés en short. L’urtica dioica c’est le terme scientifique pour dire orties, je n’ai aucun mérite je viens de découvrir ça sur Wikipédia… Quel voyage! Il a surtout très mal commencé. C’est quoi pour vous l’angoisse que vous auriez avant de partir loin en vacances? Perdre ses papiers d’identité? Pour moi aussi c’est cette angoisse, une angoisse devenue réalité. Bon la nuance c’est que moi je me suis fait voler l’intégralité de mes papiers au travail à trois semaines du départ. Je vous passe les détails de cette journée du 11 mai 2016 durant laquelle je me suis retrouvé comme un migrant, sans identité, sans téléphone, sans clé enfin la totale. Dès le jour même, j’enchaîne les procédures pour avoir de nouveaux papiers, je savais que j’allais vivre une expérience administrative traumatisante, et ce fut le cas. Pour la faire courte, car je ne vais pas vous raconter toute ma vie banale (sinon pour les intéressés je donne mon numéro de téléphone par message privé, si vous voulez d’autres détails croustillants), j’ai réussi à décaler mes vacances de deux semaines ainsi que Marie. Heureusement, j’ai reçu ma pièce d’identité le matin de mon départ. Bon allez place à l’amiante, à la poussière et aux toiles d’araignées, on va parler Urbex.

La Mégane 2, toujours aussi vaillante.

La Mégane 2, toujours aussi vaillante.

Pour ce troisième Road Trip d’un mois, on a voulu découvrir l’Europe du Nord même si ce n’est pas un coin où les lieux abandonnés sont prolifiques, en effet c’est une destination loin d’être un eldorado tel que l’Italie ou la Belgique mais ce qui nous a guidé vers là bas c’est l’envie de découvrir des horizons nouveaux. La seule contrainte que j’ai imaginée en voulant traverser douze pays dans les temps actuels avec la crise migratoire, c’est d’attendre une éternité à chaque poste de garde, certains pays comme le Danemark ayant décidé de remettre en place des frontières. Finalement, seul l’Autriche aura vérifié ma carte d’identité flambant neuve en l’espace de quelques minutes, ça sera uniquement ce temps d’attente qu’on aura eu pour l’intégralité de notre voyage, avec recul, on aurait pu mettre deux ou trois Syriens dans le coffre pour se faire un peu de fric. Tant pis.

Départ Bordeaux pour la Suisse, nous nous arrêtons sur le trajet pour faire quelques spots pure souche avant de franchir la frontière. La première exploration est un grand château abandonné depuis une dizaine d’années à cause d’un fait divers glauque. Une bonne mise en bouche.

|| 12 JUIN 2016 | 13 h 50 ||

Château abandonné en France.

Petit détour direction Hauteville-Lompnes pour découvrir un endroit assez connu dans le milieu, le sanatorium HL, force est de constater une fois arrivés que nous y sommes un peu trop tard, le lieu ne présentant aucun intérêt, totalement vandalisé jusqu’à l’os, pas envie de sortir l’appareil photo. Pas envie d’avoir les commentaires tristounets d’explorateurs avec leur « Ça a bien changé depuis mon passage ); ». Quelques heures plus tard, nous nous rattrapons et explorons un lieu beaucoup plus préservé, un magnifique manoir abandonné. Ça sera notre dernier endroit abandonné dans l’hexagone avant la Suisse.

Exploration du Sanatorium HL situé à Hauteville-Lompnes.

|| 13 JUIN 2016 | 15 h 50 ||

manoir-abandonne-france

Sur la route en direction du chocolat, de l’horlogerie et des comptes cachés, nous traversons un village avec une odeur infecte, nous avons immortalisé ce moment en vidéo, ce sera quelque chose qui restera un mystère pour nous.

 

Première exploration en Autriche avec cet hôtel abandonné depuis plus de vingt ans, une vrai exploration. Pardon? Quoi? Ah oui la Suisse, un échec total, on avait quelques lieux à explorer mais là bas le taux d’échec est énorme, ou bien le lieu est démoli ou réhabilité, hyper surveillé, putain de riches. Donc on a traversé le pays rapidement, enfin rapidement, faut se taper toutes les montagnes, putain de riches et de montagnes. La seule chose notable qu’on ait fait en Suisse c’est notre première nuit en voiture, au sommet de nulle part, à moins dix degrés avec des blocs de neige jonchant la route, ça c’est des vacances estivales.

|| 14 JUIN 2016 | 18 h 10 ||
hotel-autriche

Hôtel désaffecté en Autriche.

Revenons en Autriche avec cet hôtel abandonné situé en pleine station thermale, à l’époque c’était un lieu incontournable prisé des vacanciers mais qui a fini par tomber en faillite. Déjà plus de vingt ans qu’il est abandonné et ça se voit, la végétation a fait en sorte de le faire disparaître. C’est simple, sans connaissance de l’endroit on aurait pu passer à côté sans le voir, il est camouflé par plusieurs arbres avec les branches le cachant définitivement. Ce qui est pratique avec un tel camouflage naturel c’est de pouvoir faire le tour de l’édifice à chercher une entrée sans se faire remarquer. Vu que c’est un endroit assez connu dans le milieu, on imagine toujours que depuis des mesures de clôture du lieu efficaces ont dû être mises en place pour stopper ce flux de tourisme alternatif, ben non. L’accessibilité est simple et on arrive directement dans le grand salon de l’hôtel. C’est le bordel mais pour un endroit abandonné depuis tant d’années c’est une belle surprise. Les étages sont pas mal vandalisés mais il reste encore de belles photos à faire. Le danger nous guette à chaque instant car pas mal de chambres n’ont plus de plancher, ce qui est bien peu pratique vous en conviendrez. En pleine séance photo, on entend des gens parler en bas de l’hôtel, des urbexeurs? des vandales? Xavier Dupont de Ligonnès? Un coup d’œil rapide par la fenêtre et là on voit une bande de gosses en vélo intrigués par l’hôtel, ben merde alors, ils vont nous faire capter ces cons. Un des enfants rentre dans l’hôtel pour ressortir immédiatement avec des vieux journaux pour les lire, sans me laisser attendrir par cette curiosité d’antan, j’avance discrètement vers l’entrée prêt à faire bouger une porte tel un fantôme mais je n’en aurai pas l’occasion, ils partiront d’eux mêmes. Trois heures d’exploration dans l’humidité et nous ressortons pour prendre l’hôtel en photo de l’extérieur, il pleut, beaucoup trop, on est pas équipé, je récupère une boite à pizza pour protéger l’objectif pendant les prises, j’avoue, on a la classe. Direction l’hôtel, un pas désaffecté avec le wifi, histoire de se remettre en forme pour le lendemain.

marie-autriche

L’Autriche est un beau pays avec des panoramas sublimes dont nous nous éloignons pour une excursion allemande dans un hôpital abandonné. Désaffecté depuis de nombreuses années, on avait vu de belles photos à l’époque sur internet et connaissant bien l’Allemagne et les Allemands on avait peur de découvrir son état. Effectivement le lieu souffre de notre comparatif photo mais reste exploitable avec des graffitis sympas.

|| 15 JUIN 2016 | 14 h 20 ||

On redemande l’asile en Autriche pour des explorations qui s’annoncent incroyables. Perdue dans la montagne, totalement isolée, une charmante petite ville est à moitié abandonnée, du moins ses hôtels, ce bled doit être victime d’une malédiction pour en avoir autant. Nous arrivons en fin de journée, il est évident que nous ne pourrons pas tout faire. Premier hôtel dans notre viseur, nous cherchons une entrée en jouant les randonneurs un peu paumés, une bonne trentaine de minutes à jouer les paumés pour au final trouver une entrée. Un piano, des grands miroirs, des lustres, des vieux livres, l’exploration peut commencer. On y passe des heures jusqu’à la tombée de la nuit. Des fenêtres nous avons tout un panorama d’hôtels abandonnés, demain la journée sera longue.

|| 15 JUIN 2016 | 18 h 30 ||

On profite de notre soirée pour trouver les accès des autres hôtels pour le lendemain. On a vraiment envie d’explorer l’un d’eux, le plus connu, l’attraction urbex mais impossible de trouver une entrée. On passe devant, on repasse devant, on essaye d’ouvrir les fenêtres, on réessaye d’ouvrir les fenêtres, on pousse les portes, on repousse les portes. Putain ça sent l’échec. On se change les idées en allant voir les autres hôtels, pas d’accès, trop de passage, pour l’instant la chance s’est barrée trop loin. On trouve un autre hôtel abandonné dans un état impeccable de l’extérieur, on fait le tour et là, on pousse une porte, elle s’ouvre, wahou. On avance avec la lampe torche, l’état est trop impeccable, je suis pas à l’aise, on reviendra le matin. On continue notre promenade nocturne tels des cambrioleurs.

Arrivés devant un autre hôtel abandonné, il est immense, tellement immense qu’au fond de nous on espère ne pas pouvoir entrer dedans par flemme de s’y enfermer pendant toute une journée. Notre vœu sera exaucé, des gens habitent l’hôtel, ça doit être vraiment incroyable de vivre dans un tel endroit, faut pas craindre d’être réveillé la nuit par un claquement de porte. On termine notre nuit dans la voiture, garés devant les hôtels. Malgré la fatigue, on arrive pas à dormir, ne digérant toujours pas de ne pas pouvoir entrer dans l’hôtel abandonné que nous voulons.

|| 16 JUIN 2016 | 8 h 30 ||

A l’aube, nous nous dirigeons vers l’hôtel abandonné qui n’en a pas l’apparence, une fois à l’intérieur, je ne suis pas à l’aise, le courant n’est toujours pas coupé, c’est vraiment le genre de truc qui me gâche tout, impossible pour moi de m’immerger complètement, le bourdonnement des veilleuses ça casse vraiment l’ambiance. L’hôtel est nickel, on aurait pu limite y dormir la nuit au lieu de se plier dans la Mégane. Marie n’est pas dans le trip non plus mais assure tout de même en prenant plusieurs prises de vue, moi je n’ai toujours pas sorti l’appareil, je m’attends toujours à entendre quelqu’un me demander si on prend le petit déjeuner. On fait le tour de l’hôtel, je presse Marie au plus vite, je ne suis véritablement pas à l’aise. Surtout qu’avec l’électricité fonctionnelle, le risque qu’une alarme soit en fonction est fort probable. Avant de partir, en ayant en vue la porte de sortie, je fais rapidement des photos, un courage en or. Une fois à l’extérieur, avant de quitter le village, je décide une nouvelle fois de tenter de trouver un accès à cet hôtel abandonné qui nous donne tant envie. Dans un état second, je rampe, je passe par des évacuations d’eau, j’escalade, je pleure, je crie, je veux rentrer bordel! Miracle! Une fenêtre cachée comme jamais est ouverte, joie et bonheur, j’ai eu l’impression d’avoir gagné un totem de Koh-Lanta. Une exploration incroyable, une de nos plus belles. Rien ne pouvait gâcher notre plaisir, rien… ah si, le fait que la batterie de mon appareil photo me lâche et que je ne retrouve pas ma batterie de secours, ça va, je le prends pas mal… ahhhhhhhhhhhhhh! Marie assure seule les photos et moi je le prends en photo avec mon téléphone, la loose complète. Malgré ça, l’exploration a été une totale réussite.

Des échecs en Autriche on en a eu pas mal, comme ces trois hôtels ci-dessous, les deux premiers ont été vidés intégralement, avec les murs intérieurs abattus, un carnage, et le troisième hôtel abandonné a été investi par une association.

 

marie-wolpertinger

Marie prenant la pose devant un Wolpertinger.

|| 17 JUIN 2016 | 13 h 40 ||
maison-retraite-autriche

Un autre échec de notre périple Autrichien, cette immense maison de retraite, accessible facilement, des ouvertures de partout mais un véritable squat avec une odeur insupportable de merde, le sol jonché d’excréments, savoureux.

|| 17 JUIN 2016 | 15 h 00 ||

Déjà plusieurs jours que nous sommes en plein trip Urbex et nous n’avons toujours pas exploré de sanatorium, vite vite je suis en manque de tuberculose. Vandalisé comme il faut, il ne reste plus grand chose à prendre à l’intérieur. Nous ne nous attardons pas trop, nous faisons des prises de vues extérieures et au loin, un groupe de personnes s’approche mais nous remarque, du coup, ils font demi tour rapidement, nous prenant pour les gardiens du lieu. Ils reviendront plus tard en toute prudence. Ce genre de quiproquo nous est arrivé pas mal de fois.

|| 17 JUIN 2016 | 17 h 40 ||
chateau-abandonne-autriche

En plein cœur d’un village Autrichien, le château ne passe pas inaperçu, imposant, il tombe littéralement en ruine, l’intérieur s’effondre. Le seul intérêt du château réside dans sa coupole, cette pièce est encore à couper le souffle.

|| 17 JUIN 2016 | 20 h 30 ||

Le soir, étape touristique à Vienne, une capitale magnifique où la musique classique est mise à l’honneur avec des écrans géants dans la rue et des personnes déguisées en Wolfgang Amadeus Mozart alpaguant les gens dans la rue pour les inviter (moyennant finance) à une représentation à l’opéra, chic.

 

Nous quittons Vienne le soir même pour nous rendre à la dernière étape autrichienne de notre road trip, un manoir abandonné. Arrivés sur les lieux, en pleine nuit, nous décidons de nous garer à proximité et de dormir dans la voiture. A peine endormis que Marie se réveille en sursaut, il y a quelque chose qui marche au dessus du toit de la voiture, merde alors. Je tape sur le plafond de la voiture, un furet descend sur le capot et s’échappe. On se rendort. Il revient. La nuit va être sympa. On décide de partir un peu plus loin pour être plus tranquille. Trois kilomètres plus loin, on se recale dans la voiture. Rebelote. Un autre furet, voire le même qui s’est accroché à l’antenne de la voiture, tant pis, on dormira avec un comparateur d’assurance (Cliquez ici pour comprendre la vanne de merde).

furet

|| 18 JUIN 2016 | 08 h 00 ||

Au petit matin, ma voiture est recouverte de traces de pattes, il a du kiffer la Megane 2. Nous arrivons au manoir sans difficulté, il ne reste pas grand chose à l’intérieur mais on découvre sur place que l’endroit était à l’époque un café du village, allez au revoir l’Autriche et direction la Slovaquie.

 

manoir-autriche

Manoir abandonné en Autriche.

Notre première étape Slovaque n’aura que très peu d’intérêt hormis un cadre magnifique, des anciennes thermes, le bâtiment d’extérieur était très prometteur mais l’intérieur était totalement vide, on se rattrapera à la capitale qui est l’étape suivante, Bratislava.

|| 18 JUIN 2016 | 14 h 30 ||
thermes-slovaquie

Anciennes thermes abandonnées en Slovaquie.

|| 18 JUIN 2016 | 17 h 15 ||

Notre prochaine endroit à explorer est un hôpital abandonné en plein cœur de Bratislava, le genre de localisation urbaine qui, le plus souvent des cas, est un véritable casse tête pour trouver un accès. Nous nous garons devant, un mariage est célébré juste à côté, dans l’Église Sainte-Élisabeth, une attraction touristique par la couleur bleue de l’édifice et c’est autant plus étonnant de faire cohabiter frontalement un endroit populaire avec une énorme friche. On fait le tour de l’hôpital cherchant une entrée, on remarque assez rapidement que les passants le regardent autant que nous, intrigués, à croire qu’il a fait la une des faits divers récemment. Pour l’instant, nous trouvons aucun accès, nous croisons deux personnes regardant avec insistance une fenêtre donnant sur le sous sol de l’hôpital et qui repartent aussitôt. A notre tour d’observer et je remarque rapidement une échelle pour descendre. Une fois à l’intérieur, le défi va être de taille pour réussir à faire une photo dans un tel endroit. Le niveau de vandalisme est tel que j’ai l’impression qu’il y a eu des essais nucléaires à l’intérieur. On marche sur les débris, sur les poubelles, sur la merde, c’est pas le moment de tomber. Au premier étage, j’essaye tant bien que mal de prendre une photo quand Marie m’interpelle pour me dire qu’elle a vu un homme allongé, par précaution nous décidons de partir car depuis le début nous ne sommes pas à l’aise car l’endroit semble squatté, on ne va rien risquer. Au moment où l’on arrive devant l’échelle, un homme venant de l’extérieur balance un chariot de course et descend à son tour, il ne nous a pas vu, on s’est caché derrière une porte, avec un peu de chance il ne va pas passer par là. C’est le cas et nous nous précipitons pour sortir. Nous faisons une seconde fois le tour de l’hôpital et on remarque qu’aux étages il y a d’autres squatteurs qui fixent les gens à l’extérieur, bonne ambiance. On entendra également au sous sol et au rez de chaussée des vandales saccageant encore un peu plus l’hôpital, même si à ce niveau il n’y a plus rien à casser.

|| 18 JUIN 2016 | 18 h 40 ||
chateau-slovaquie

Impossible de rentrer dans ce château abandonné en Slovaquie. Des chiens sont en liberté dans la propriété pour empêcher toute intrusion. Efficace.

|| 18 JUIN 2016 | 22 h 50 ||

 

 

raphael-hotel

Ce n’est pas qu’on est en plein trip Urbex qu’on ne peut pas être sexy!

it-4

|| 19 JUIN 2016 | 13 h 40 ||

Après une nuit d’hôtel à Bratislava, nous prenons la direction de la Hongrie. Nous n’avons pas grand chose à voir là bas, on y va surtout pour voir un château abandonné incroyable, son architecture a un air de ressemblance avec le Château Noisy de Belgique. Arrivés sur les lieux, le château est situé en plein cœur d’un quartier pauvre populaire d’une petite ville Hongroise. Des enfants jouent devant le château, accessible sans la moindre difficulté. L’intérieur est assez dangereux et ne présente que peu d’intérêt, il a été complètement dépouillé. A la base, l’endroit était une caserne militaire. L’extérieur est tellement majestueux qu’il rattrape aisément ses lacunes intérieures.

|| 19 JUIN 2016 | 20 h 50 ||

Nous passons la nuit dans la capitale, Budapest et nous sommes véritablement tombés amoureux de cette ville, splendide, féerique et qui arrive même à nous faire oublier toute la misère humaine qui s’y promène.

budapest

 

lapin-envahisseur

A Minuit, les lapins envahisseurs arrivent!

it-5

|| 20 JUIN 2016 | 15 h 20 ||

Une petite traversée de la République Tchèque qui ne sera pas prolifique et nous partons directement en direction de la Pologne. Les échecs s’enchaînent et la fatigue s’accumule.

chateau-pologne

Pas d’accès au rez-de-chaussée pour entrer dans ce château abandonné en Pologne. J’ai réussi à trouver un accès au premier étage mais il n’y a plus de plancher, game over.

it-6

|| 22 JUIN 2016 | 10 h 08 ||

Retour en Allemagne où nous avons trouvé un hôtel abandonné par hasard au bord d’une route passante, stratagème et discrétion pour le pénétrer en toute discrétion. Une belle petite surprise.

hotel-bar-allemagne

Hôtel abandonné trouvé par hasard en Allemagne.

Je crois que c’est le road trip le plus difficile moralement, on a essuyé un nombre d’échecs relativement important, ce sont nos règles du jeu, surprise totale à chaque fois à la découverte d’un lieu sans avoir la moindre indication, ça implique donc ce genre de mésaventures car certains endroits n’existent plus ou ne sont plus exploitables. La fierté de ne dépendre de personne.

|| 22 JUIN 2016 | 13 h 51 ||

Notre moral remontera rapidement à la découverte d’un hôtel abandonné en Allemagne. Authentique comme je les aime, décrépi comme il faut, les champignons et la moisissure prenant possession entièrement des lieux, idéal pour les photos.

Dans ce genre d’endroit abandonné où la moisissure est importante c’est la sale odeur qui s’en dégage qui est le plus difficile à tenir, l’humidité aussi rend le lieu glacial. Le tout avec un peu d’amiante et on est bien.

|| 23 JUIN 2016 | 10 h 04 ||

Plus loin nous irons explorer un autre hôtel abandonné qui était jusqu’à présent une grande étape Urbex, un grand hôtel luxueux qui a pris feu récemment, on est venu récupérer les miettes, peu nombreuses.

|| 23 JUIN 2016 | 15 h 19 ||

Une autre grande étape du roadtrip partie allemande, cet hôpital soviétique abandonné. Arrivés devant l’entrée, plusieurs panneaux de surveillance, on a eu trop d’échecs jusqu’à maintenant pour s’arrêter là. Advienne que pourra. Des anciennes fresques témoignent de ce passé, saisissant.

|| 24 JUIN 2016 | 13 h 03 ||

Halte touristique à Berlin, nous y sommes déjà allés il y a deux ans mais on l’avait traversée simplement en voiture par manque de temps, cette fois, on a joué les bons touristes, on a même pris un bus à étage et toit ouvert, ouais carrément.

berlin

Berlin

donut

Il y en a qui crachent sur la France, certains la niquent, moi je la bouffe!

Berlin est vraiment une capitale incroyable, cosmopolite et accueillante, ça ne se visite pas comme ça en un jour, une bonne semaine ce n’est pas de trop pour y faire un tour complet.

it-7

On quitte l’Allemagne pour découvrir un nouveau pays, le Danemark, on commence à monter dans les PIB élevés, on va découvrir les Mcdo au prix d’un bon restaurant. On roule tout la nuit pour arriver de bon matin dans un parc aquatique abandonné. Ça doit bien faire une dizaine d’années que le lieu est à l’abandon et ça se voit, la végétation va bientôt recouvrir intégralement le parc mais il y a encore les toboggans multicolores qui résistent fièrement.

|| 25 JUIN 2016 | 10 h 02 ||
|| 25 JUIN 2016 | 14 h 50 ||

Dans l’après midi, c’est un hôpital abandonné que nous allons explorer, composé de plusieurs bâtiments, le Danemark est aussi victime de vandales.

|| 25 JUIN 2016 | 21 h 15 ||

Dans ce pays on a fait la connaissance de Max, le concurrent direct de Macdo et de Burger King, leur Quick en fait.

 

max

Max

it-8

|| 26 JUIN 2016 | 12 h 39 ||

Nous allons arriver à une étape très importante de notre road trip, une étape à réussir à tout prix, un parc d’attraction abandonné, la pression est grande. Arrivés sur place, nous rentrons sans difficulté et sans se faire voir. Nous traversons une petite forêt pour arriver dans l’allée de l’espace aquatique où nous sommes accueillis par une statue géante, quel spectacle!

Véritablement, les parcs d’attractions abandonnés c’est le summum dans l’Urbex, tellement atypique et improbable comme endroit.

parc-attraction-abandonné-3

Parc d’attraction abandonné.

 

L’endroit est d’autant plus atypique qu’il y a juste à côté un camp de migrants, un véritable camping, c’est pour ça qu’on se tient sur nos gardes car on se doute que le lieu doit être surveillé. D’ailleurs à titre de parenthèse, ce n’est pas le seul endroit que nous avons vu qui a été investi par des migrants, au Danemark, Suède et Norvège, il y a pas mal d’anciens hôpitaux, sanatoriums qui ont été reconvertis en centre d’accueil.

parc-attraction-abandonné-4

Parc d’attraction abandonné.

On aperçoit des migrants à vélo se promenant dans le parc, on en croise à pied, on se salue, le tout dans un parc d’attraction abandonné, c’est surnaturel comme situation.

parc-attraction-abandonné-5

Parc d’attraction abandonné.

Petite visite guidée de l’attraction Pirates de ce parc d’attraction abandonné.

Ce qui devait arriver arriva, après avoir réussi à faire le tour intégral du parc d’attraction, une camionnette blanche déboule et nous demande de dégager sans nous demander d’effacer les photos. Nous dégageons donc en direction d’Oslo pour y passer la soirée.


it-9

|| 26 JUIN 2016 | 23 h 44 ||

Encore un gros coup de cœur pour cette capitale, je crois que si je voudrais habiter ailleurs ça serait sans aucun doute Oslo, belle, tranquille, calme, je suis amoureux. Un des plus beaux endroits de cette ville se situe sur le port de Bjørvika, récemment inauguré, l’Opéra d’Oslo. L’architecture est totalement minimaliste, une pure beauté.

Après cette visite nocturne d’Oslo, nous reprenons la route pour dormir dans la voiture devant notre exploration future, un asile désaffecté. Arrivés sur les lieux, le domaine est composé de plusieurs bâtiments qui sont utilisés pour la plupart, il y a cependant sur à peu près 8 bâtiments, 3 qui sont désaffectés. La discrétion démembrée, tout le monde nous voit, les accès pour s’y rendre ne nous donnent aucune chance d’être subtiles dans notre démarche. C’est pourtant un lieu très connu dans l’Urbex Norvégien mais à l’époque, les bâtiments étaient cachés par plusieurs arbres et la végétation qu’ils ont totalement arrachée. Avec le GPS, on cherche un chemin qui pourrait nous emmener à l’arrière, on y va, c’est un quartier résidentiel, les chiens aboient, les gens regardent par la fenêtre, on est bien, on va rejouer le rôle des randonneurs paumés. Ronces, orties, grillages, notre itinéraire bis est de toute beauté, on arrive tant bien que mal à accéder aux bâtiments abandonnés. Tant d’effort pour ça. Bon on va rentabiliser coûte que coûte nos jambes écorchées, si on doit juste prendre en photo un interrupteur ça sera déjà ça de pris.

|| 27 JUIN 2016 | 10 h 00 ||

Nous prenons la route vers une autre halte touristique, le glacier Nigardsbreen, nous traversons les saisons au fil des kilomètres, nous arrivons même à une station de ski en fonctionnement, de la neige, des luges, des remontées mécaniques en fonctionnement, on s’approche des 0 degré en plein mois de juin.

|| 27 JUIN 2016 | 19 h 20 ||
maison-norvege

Maison abandonnée sur la route du glacier Nigardsbreen.

|| 27 JUIN 2016 | 20 h 32 ||

Arrivés devant ce magnifique paysage qui s’offre à nous, on découvre qu’un chemin de randonnée nous permet d’accéder jusqu’au glacier, on improvise donc vers 21 heures cette expédition sans se douter du temps qu’on allait mettre et avec la pression de la tombée de la nuit, un stress inutile puisque l’on comprendra plus tard qu’à cette saison de l’année, la nuit ne tombe pas, le jour est toujours présent, bien pratique ça. Il pleut, il y a des orages, nous sommes seuls, le dépaysement est total.

nigardsbreen-1

Le parcours est très sympa, des échelles, des petites balises à travers les rochers, la promenade est agréable. Après une bonne demie heure de marche, nous arrivons devant le glacier, impressionnant, saisissant. La nature m’emporte, j’ai besoin de communier avec elle et me déshabille totalement pour une petite séance photo improvisée. Le glacier et la température n’aident pas à faire valoir mes attributs, je me positionne couché sur une partie du glacier sans être à l’aise, si un bloc se détache j’aurai eu une belle mort con. Nous repartons en direction de la voiture et là, un bruit sourd nous interpelle, comme si l’orage s’était abattu non loin d’ici. On regarde et on voit que des blocs de rocher se sont détachés et s’effondrent là où j’ai posé nu quelques instants avant. Ambiance. Nous accélérons le pas et quelques minutes après, d’autres rochers se détachent ailleurs. On court, Marie tombe, a mal à la cheville, ça sent la fin de vacances. Un court instant plus tard, elle arrive à se remettre en selle et on se dépêche afin de rejoindre la voiture au plus vite. Un bon moment de flippe. Il y a deux ans, un couple est mort dans la même situation, au même endroit (article ici).

nigardsbreen-2

Pas de remarque, il fait froid!

Après cette dose d’adrénaline, on reprend la direction de la Suède pour visiter la capitale, Stockholm, à peu près huit heures de route, on fera toute cette étape d’une seule traite, nuit blanche, facile, il n’y a pas de nuit. Encore un bon moment d’adrénaline à rouler sur la réserve car on traverse une étendue vierge sur une distance de 100 kilomètres.

|| 29 JUIN 2016 | 22 h 45 ||
|| 30 JUIN 2016 | 15 h 15 ||

Avant de quitter la Suède pour le Danemark, nous nous arrêtons dans un ancien sanatorium qui a été utilisé dernièrement comme un centre d’accueil pour migrants, expédition furtive, rien de passionnant.

|| 30 JUIN 2016 | 21 h 40 ||

Nous avons parcouru il y a cinq jours quelques endroits abandonnés au Danemark, maintenant, instant tourisme, direction la capitale, Copenhague.

it-10

Pour notre traversée des Pays-Bas, nous allons faire chou blanc niveau Urbex, la plupart de nos adresses ont été détruites ou réhabilitées comme le parc Tropicana à Rotterdam. Mais nous allons connaitre plus glauque et macabre que l’Urbex, la découverte du quartier rouge d’Amsterdam.

|| 01 JUILLET 2016 | 23 h 11 ||
amsterdam-1

Quartier Rouge à Amsterdam.

Loin d’être un islamiste radical, j’ai été surpris de voir ce genre de choses en 2016, j’avais bien évidemment entendu parler de la prostitution légale aux Pays-Bas avec ces femmes dans les vitrines mais de le voir soi même et ressentir cette atmosphère c’est encore une autre expérience. Le féminisme aux Pays-Bas est littéralement en PLS, quoi de mieux que des femmes vendant leur corps dans des vitrines pour démontrer parfaitement la dérive de la société moderne. Ce n’est même pas le fait d’être arriéré avec la question de la prostitution mais sa présentation, telle qu’elle est à Amsterdam ou encore dans certaines zones en Belgique posent problème. Comment faire respecter les femmes à des hommes hilares déambulant dans ces quartiers à négocier les prix des prestations comme on négocierait trois kilos de pommes au marché. A vomir. Ce n’est pas festif, ce n’est pas gai, c’est malsain. L’argument que les femmes soient en sécurité dans ce genre de cadre c’est peut être vrai, mais que ce type de structure permette aux femmes de passer plus facilement à la vente de leur corps, ça c’est un contre argument parfait. De toute façon, lutter contre le plus vieux métier du monde est quelque chose d’utopique. L’homme restera un homme.

amsterdam-2

Quartier Rouge à Amsterdam.

Pour découvrir le quartier rouge, il n’est pas question de se perdre au fin fond de la ville, non, il se trouve en plein centre, les rues sont pleines de promeneurs, de badauds, de familles et de clients des putes, c’est vraiment cosmopolite Amsterdam. Il fallait les voir ces hordes de mecs, comme des fous, à observer ces femmes dans les vitrines, la même hystérie qu’un groupe d’adolescentes le premier jour des soldes à H&M. Il y en a pour tous les goûts, de l’asiat, de la grosse, de la siliconée, du naturel, de la blonde, de la frisée, vraiment pour 2 000€ et un paquet de capotes, on baise un assortiment mondial en restant dans le même quartier, le goût du voyage. Souvent dans le débat public, en Europe, il y a la polémique du port du niqab, qui est contraire au mode de vie occidentale, je l’entends tout à fait et je partage cette vision et cet argument comme quoi ces femmes sont prisonnières de leur corps, pour moi elles ne le sont pas plus que ces femmes se prostituant derrière des vitrines, il faudra bien un jour regarder ce qu’engendre ce genre de spectacles. L’égalité homme – femme et l’anti machisme ne se gagneront pas avec des néons roses fluos.

it-11

|| 02 JUILLET 2016 | 15 h 10 ||

Dernier pays avant de rentrer en France, la Belgique, un terreau toujours fertile pour l’Urbex, c’est un plaisir de retourner dans ce pays qu’on affectionne beaucoup. La première étape, déjà la troisième fois qu’on y va, une sorte de pèlerinage, la ville abandonnée de Doel.

|| 02 JUILLET 2016 | 17 h 56 ||

Nous enchaînons toute la journée les explorations en Flandre en allant voir un ancien cabinet de dentiste abandonné, depuis le temps que ce spot existe on pensait qu’il était mort mais non, toujours débout. On a profité du matériel pour faire un petit détartrage.

|| 02 JUILLET 2016 | 19 h 01 ||
|| 02 JUILLET 2016 | 20 h 24 ||

Avant notre virée nocturne à Bruxelles, nous avons un autre endroit désaffecté à voir, une villa abandonnée se trouvant dans les alentours de la capitale. Une merveille. La décrépitude à l’état pur. La maison est dangereuse, les escaliers menacent de s’effondrer, ainsi que certains endroits dans les étages mais il reste beaucoup de choses à l’intérieur. On doit se dépêcher, nous ne sommes plus en Norvège, la nuit en Belgique elle tombe toujours, une véritable course contre la montre tellement il y a pleins de choses à immortaliser.

Chronomètre en main, on a même réussi à faire une vidéo qui fait déjà le buzz au Tadjikistan, Marie joue le rôle d’une agent immobilière. Merci de ne pas spoiler pour les autres, la fin est incroyable.

Il y a de grande chance que cette histoire soit adaptée au cinéma. Le rôle de Marie l’agent immobilière serait tenu par Jodie Foster.


|| 02 JUILLET 2016 | 23 h 27 ||

Visite de Bruxelles, une des plus belles capitales Européennes, grâce certainement à cette gamme de gaufres les plus complètes et hallucinantes, le combo Fraise, Chantilly, Nutella, Banane restera un choc culturel. Bon sinon le Manneken-Pis c’est pas un peu trop surcoté comme attraction touristique, non? En pleine nuit, on le voit à peine, pauvre gosse. Pas loin de la Grand Place, on a mangé une mitraillette dans une friterie, c’est le nom équivalent à un américain (steak frites sauce dans du pain), ne vous risquez pas de demander la même chose à Marseille vous pourriez être surpris.

|| 03 JUILLET 2016 | 05 h 56 ||

Une nuit courte dans la voiture, je n’ai pas trouvé le sommeil, nous nous sommes garés juste à côté de notre objectif matinal, une école abandonnée depuis environ cinq ans, il n’y a qu’un accès, un portillon pas très discret en plein milieu de la place, clairement le genre d’entrée à proscrire en pleine journée. Tête dans le cul, on arrive à l’intérieur de l’école, malgré l’heure, nous ne sommes pas seuls, on entend des gens parler, moi j’imagine de suite des squatteurs, Marie imagine la présence de raëliens, dans le doute, on explore l’école à l’opposé des voix. Plus grand chose à faire à l’intérieur, l’endroit est bien ravagé, on recroisera plus tard les voix auxquelles on mettra un visage, des jeunes qui traînent, rien de bien méchant.

|| 03 JUILLET 2016 | 12 h 00 ||

Encore un endroit qu’on connait bien, le Château Pandy déjà traité sur notre site internet, un remake car, comme d’habitude, insatisfait à juste titre de nos anciennes photos, on repart une nouvelle fois, refaire des photos, c’est une éternelle boucle la photographie.

|| 03 JUILLET 2016 | 14 h 26 ||

Arrivés devant une maison abandonnée, heureusement qu’on le sait à l’avance car il n’y a pas non plus de signes extérieurs de sa désaffectation. Située dans un quartier résidentiel, on progresse discrètement à l’arrière de la maison et rentre sans difficulté. En faisant l’impasse sur quelques orties, je les assume, je ne lâche jamais mon short. La maison est figée dans le temps, le grenier regorge de surprises avec ces cadres d’une autre époque, une belle surprise.

|| 04 JUILLET 2016 | 14 h 00 ||

Un lycée abandonné bien connu de la communauté Urbex, je n’avais pas encore eu la chance d’y mettre les pieds, Marie l’avait fait seule il y a deux ans, nous sommes donc passés en ville sans vraiment avoir l’intention de le faire car il n’y a qu’un accès, une porte donnant sur une rue passante et je me suis dit bêtement qu’après deux ans, la porte est très certainement condamnée définitivement, surtout que c’est une ville qui a été récemment mise sous le feu de l’actualité à propos du terrorisme, ben non, nous sommes en Belgique, merci. C’est clairement un des plus bels édifices abandonnés, je parle évidemment de la cour intérieure, de l’extérieur ce n’est pas dingue.

L’entrée se trouve juste à côté d’un feu rouge, il y a souvent une grande file d’attente de véhicules devant, pour sortir, soyons naturels, nous avons joué les élèves sortant de cours, on est vraiment balèzes en stratagème.

|| 04 JUILLET 2016 | 18 h 05 ||

Ce sanatorium abandonné est une deuxième tentative, la première, Marie, seule, a été confrontée à une alarme, l’exploration n’avait pas pu être poursuivie. Deux ans après, l’alarme n’est plus et on a pu le visiter dans sa totalité sans le moindre problème, un si grand édifice pour si peu de choses finalement, à l’intérieur, à part l’espace balnéo rien à se mettre sous la dent, même pas un fauteuil roulant. En faisant les prises de vues extérieures, on croise un couple de photographes avec leur chien, tranquilles, et moi qui ait expliqué plusieurs fois à mon Jack-Russel que ce n’est pas possible qu’il vienne avec nous, voilà maintenant j’ai des scrupules.

sanatorium-basil-3

Sanatorium abandonné en Belgique.

|| 04 JUILLET 2016 | 20 h 23 ||

Nous finissons la journée avec une autre célébrité Urbex, ce fameux château rouge, j’y suis déjà allé il y a deux ans mais j’en suis revenu avec des photos inexploitables, enfin du moins pour nous, à notre niveau, après ça peut toujours se refiler à des pages facebook comme « Glauque Land ». A l’époque, quand j’y suis allé, c’était un camp pour airsofteurs mais apparemment, depuis, les blaireaux sont partis. L’extérieur est toujours aussi magnifique et atypique, à l’intérieur par contre c’est une ruine à part quelques fresques qui résistent aux épreuves du temps et aux billes en plastique.

|| 05 JUILLET 2016 | 08 h 21 ||

Pour notre avant dernière journée en Belgique, nous commençons par explorer un château qui n’a que d’intérêt ses peintures dans le hall de l’entrée, dont certaines représentant le château à l’époque, le reste est vraiment en piteuse état, encore la règle des trois V qui s’applique, vite vu, vite exploré, vite parti.

chateau-ah

Superposition d’une fresque représentant le château à l’époque et maintenant.

|| 05 JUILLET 2016 | 09 h 13 ||
parc-aquatique-belge

Rafraîchissement avec ce toboggan aquatique abandonné avant d’explorer une grosse étape du parcours.

|| 05 JUILLET 2016 | 09 h 49 ||

Exploration d’un bowling abandonné relativement en bon état, les pistes sont nickels, il y a encore plusieurs paires de chaussures, c’est bon on peut débuter une partie… ah merde y’a tout sauf les boules, y’a pas une boule, les boules. Tant pis, on se rattrapera à faire des photos. Même aux tables de billard, il n’y a pas plus les boules, là il n’y a plus aucun doute, un boulophile est passé avant nous.

|| 05 JUILLET 2016 | 12 h 13 ||

Une heure plus tard, nous voilà devant ce château abandonné, il avait servi jusqu’à maintenant comme dépendance à une unité de soin. En très bon état, le lieu est une bonne surprise, inattendue.

|| 05 JUILLET 2016 | 14 h 43 ||

Deuxième exploration du château abandonné le plus connu du Monde et de Navarre. La première visite remonte à deux ans et Marie l’avait exploré sans moi. Complexé de ne pas avoir vu la star de mes yeux, on a eu l’occasion cet été d’y aller ensemble. Déjà quatre jours à trainer en Belgique sans avoir eu la malchance de rencontrer d’autres urbexeurs, nous nous doutons qu’en venant ici, forcément, nous ne serons pas seuls. Bien au courant du côté sanguin du gardien et ça peut se comprendre, nous avons signé notre testament au cas où nous serions les premiers sacrifiés de Noisy à coups de fusil. A peine arrivés dans le domaine, les accès à l’intérieur sont multiples, une fois à l’intérieur nous entendons déjà la voix du gardien en train de gueuler, cherchant des urbexeurs, le suspense d’être les seuls explorateurs n’aura pas duré longtemps. Nous partons en courant nous cacher à l’extérieur et voyons deux urbexeurs courir, sac à dos et trépied en main. Certainement des as de la discrétion. Nous patientons un long moment à l’extérieur le temps que le gardien parte vers d’autres aventures et rentrons à l’intérieur à nouveau. Toujours debout en 2016 sans avoir trace de pelleteuses menaçantes, nous avons fait le tour du chateau en lui disant adieu en partant, au cas où.

|| 06 JUILLET 2016 | 13 h 00 ||

Dernière journée en Belgique avec le Château d’Ormeignies, comme vous pouvez le voir dans la photo ci-dessous, ce n’est pas la grosse exploration qui prend du temps, c’est plus une curiosité, tellement improbable ce château qui veut rester debout coûte que coûte, à l’agonie, proche de la disparition mais toujours là, résistant, fier.

chateau-ath

Château d’Ormeignies.

|| 06 JUILLET 2016 | 16 h 17 ||

On termine notre périple belge par une villa abandonnée qui n’a plus rien d’extraordinaire, les pièces sont pour la plupart sans intérêt, toute mon attention sera portée sur les revues d’époque, des années 60, évidemment une période que je n’ai pas connu. C’est à la fois marrant de voir le décalage entre notre époque et celle-ci, marrant et sidérant, plusieurs magazines jonchent le sol dont « Femme Pratique », rien que son nom annonce la couleur, son sommaire aussi « Savoir organiser, savoir-vivre, savoir s’habiller, guide d’achats : avez-vous envie d’une machine à laver ? », j’ai pris en photo le guide d’achat des machines à laver si ça peut intéresser mes lectrices.

machine-laver
it-12

|| 06 JUILLET 2016 | 17 h 50 ||

De retour au pays, on attaque direct par un hôpital abandonné depuis environ une vingtaine d’années, il ne reste plus grand chose, le lieu étant un refuge de sdf et de vandales, il n’y a plus grand chose à sauver. Récemment le lieu a été racheté pour le réhabiliter en logement.

|| 07 JUILLET 2016 | 07 h 57 ||

Dernière grosse étape du road trip, le célèbre Manoir au Sanglier, on en a lu des choses sur lui, surveillé, sous alarme, les enfants du village viennent à plusieurs en vélo empêcher les gens de le prendre en photo, tout un programme, merde nous aussi on veut prendre en photo la tête du sanglier, si ça se trouve ça porte bonheur. Finalement, sans aucun problème, nous avons pu nous aussi faire le tour du propriétaire, le sanglier, notre Joconde à nous, les urbexeurs, est toujours présent.

|| 07 JUILLET 2016 | 12 h 54 ||

Ultime étape de notre voyage, ce stade abandonné, c’est symbolique, on a profité de notre mois de vacances pour fuir la compétition de foot de l’Euro 2016. Maintenant les vacances sont terminées, direction chez nous, Bordeaux. Fin du road trip. Aucune interpellation, Aucune alarme, Aucun problème, le voyage parfait.

stade-abandonne

migrantstour

55,9 Go le Road Trip

  • Histoires de tongs

    Aaaaah on s’est loupés de peu en Suède, j’étais dans le même parc d’attraction mais le 9 juin c’est con, si j’avais su je vous aurais offert un verre j’habite dans le coin! Beau road-trip en tout cas, et joli article 🙂

    • Ah oui effectivement, c’était limite un passage de relais pour le parc d’attraction ahaha ! Merci pour ton message !

  • Histoires de tongs

    Aaaaah on s’est loupés de peu en Suède, j’étais dans le même parc d’attraction mais le 9 juin c’est con, si j’avais su je vous aurais offert un verre j’habite dans le coin! Beau road-trip en tout cas, et joli article 🙂

  • Dimitri

    Sympa comme reportage ! Je pensais en voir plus sur les pays des l’Est, que ce soit militaire, chateaux et autres. En tout cas, vous avez dû bien vous amuser, continuez comme ça ! Cheers

  • Dimitri

    Sympa comme reportage ! Je pensais en voir plus sur les pays des l’Est, que ce soit militaire, chateaux et autres. En tout cas, vous avez dû bien vous amuser, continuez comme ça ! Cheers

    • Salut Dimitri, effectivement il n’y a aucune exploration militaire car à vrai dire, on est pas fan des casernes, on y prend aucun plaisir, trop souvent répétitif et sans surprise, tout comme les expos industrielles que nous ne pratiquons pas. ++

      • Dimitri

        oui j’ai cru comprendre que le militaire c’était pas trop votre truc ! Dans tous les cas, je préfère le résidentiel 🙂 Cheers

  • Totoa38

    Bonjour,
    Habitant à a peu prêt 1H du sanatorium HL, pensez vous que c’est rentable d’aller y faire un tour malgres le fait qu’il n’y est plus rien sachant que sa serrait ma première fois en urbex ?

    Merci pour la réponse futur