logo

Manoir Pavlovich

Manoir abandonné en région parisienne

Le Manoir Pavlovich est un lieu qui fait froid dans le dos. Abandonné depuis au moins dix ans, sa réputation d’endroit hanté n’est plus à faire. Depuis les années 1970, plusieurs propriétaires se sont succédés et ont tous subi la même malédiction fatale : des personnes mortes en pleine nuit pendant leur sommeil, le phénomène de combustion spontanée. Des corps devenus cendres en quelques secondes, sans qu’ils ne se soient enflammés au préalable, est une chose difficilement compréhensible pour toutes personnes cherchant un minimum de rationalité mais cela s’est passé ainsi pour toutes les familles qui ont vécu dans ce manoir.

Des enquêteurs du paranormal se sont penchés sur ces phénomènes inexplicables, ont mené l’enquête sur l’histoire du manoir et ont certainement trouvé la genèse de cette malédiction.

Le manoir fut construit en 1935 et habité par Edgard Flart et sa femme, un couple uni, marié déjà depuis 20 ans. L’obtention de ce manoir était une finalité heureuse pour eux. Edgard était un médecin renommé et Lucie était couturière. Ils eurent une existence paisible et heureuse jusqu’à ce que Lucie soit victime d’un horrible accident.

Ce matin du 8 mai 1941, Lucie Flart prit la voiture de son mari, une Citroën Traction Avant, pour aller au marché du village. La chaussée était glissante, la voiture dérapa et tomba dans un fossé en percutant un arbre. La Citroën prit feu et Lucie fut emprisonnée à l’intérieur. Hurlant à la mort, Lucie fut brûlée vive. Un riverain courageux, bravant les obstacles et le feu, arriva à sortir la femme de sa voiture. Elle ne bougeait plus, morte probablement, les gens aux alentours arrivèrent en vitesse pour éteindre le feu sur la femme. Transportée à l’hôpital, elle fut dans le coma pendant de longs mois. A son réveil, elle découvrit, horrifiée, son nouveau visage, son nouveau corps et ses douleurs qui n’en finissaient pas, Lucie était une femme carbonisée, une morte vivante effrayante et son visage ne présentait ni nez, ni oreilles, ni cheveux, rien, juste un corps brûlé.

De longues semaines furent nécessaires pour lui apprendre à se déplacer à l’aide d’un fauteuil roulant et à pouvoir manger toute seule. Elle fut ramenée chez elle, au manoir Pavlovich. Personne ne l’attendait, son mari était parti. L’ayant vu à l’hôpital pendant son coma toute carbonisée, avec le dégoût et la peur de devoir vivre avec, il avait décidé de fuir pour changer de vie et de lui laisser le manoir.

L’existence de Lucie se résumait alors à rester derrière sa fenêtre du salon, à regarder son jardin se faire avaler par les mauvaises herbes et les ronces. Terriblement seule, elle ne pouvait rien faire, juste attendre l’infirmière qui devait passer la voir chaque matin pour lui faire les piqûres nécessaires à son traitement et lui donner son repas.

Son état de santé se dégradait et Lucie se voyait dépérir dans la solitude la plus totale. Sans force et sans envie, elle se laissa mourir.

Depuis, tous les occupants, qui ont repris le manoir et qui ont eu leurs proches victimes de combustion spontanée, ont toutes évoqué cette forte odeur de brûlé qui apparaissait quelques heures avant les drames. Est-ce l’odeur de l’esprit de Lucie revenant à son manoir, le mystère reste entier.

Ce récit est une oeuvre de pure fiction. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

© Les photos et les histoires qui accompagnent les reportages photographiques du site UrbexSession.com sont protégées par le droit d’auteur.

  • Wolfous

    Bonjour les amis e suis nouveau sur le site. tout d’abord je lève mon chapeau (même si j’en ai pas) pour ce travail super.

    Je suis photographe et je souhaiterai connaitre l’adresse du Manoir Pavlovich ou au moins la ville ;).

    un énorme merci par avance.

    😉

  • Pingback: Paris | Pearltrees()

  • jacques

    Bonjour pouvez vous me contacter par mail au sujet de restauration Cordialement

  • LAru Grih

    Bonjour je suis modèle photo et je cherche un lieu de shooting photo urbex dans un château. si vous pourriez me communiquer ces coordonnées si possible par mail: lgiopic@gmail.com si vous souhaitez des preuve de mon serieux je pourrais vous envoyer mon book. Et si le lieux est toujours praticable ?

    Merci d’avance ^^

  • fruitdelaverite

    Bonjour, je suis un ancien spéléologue, et j’ai un membre très très proche de ma famille qui pratique votre activité. Je ne vous demanderai donc pas les lieux qui resteront secrets, ni de participer car j’ai passé l’âge de ce genre d’activité (retraité de police, hé oui), mais je reste passionné par ce que vous faites. Par contre je vais vous prendre qques photos et publier les liens de vos textes, les liens uniquement, donc pas de copier/coller des textes, sur Facebook pour mettre en haleine les lecteurs. Merci, et bravo ! Beau boulot !