logo

L’Urbex Démystifié

Il y a l’image de grand explorateur que l’on veut se donner et la réalité qui est nettement moins flatteuse. Tels des perroquets, ils agissent sur les réseaux sociaux à répéter à qui veut entendre de ne pas donner d’adresses, d’indications et même de ne pas diffuser de photos d’extérieurs pour protéger les lieux des vandales, admettons. L’extrémité et le ridicule sont atteints (ou du moins encore plus) lorsque des lieux qui ne sont pas à proprement dit abandonnés mais sont considérés comme tels, je m’explique.

theatre-anatoly-slivko-11Je pense que la plupart des explorateurs et passionnés ont déjà entendu parler et vu des photos du « Théâtre des Reines », un magnifique théâtre très bien préservé, sans dégradation, ni tag grâce certainement au travail des urbexeurs sur la  confidentialité et à la non diffusion d’information relative au lieu et à sa localisation à moins que.. le lieu ne soit pas abandonné !

Février 2014, direction Maubeuge, le théâtre se trouve en centre ville, déjà je pars avec un à priori sur la possibilité actuelle de rentrer à l’intérieur, je me prépare psychologiquement à conjuguer escalade et vis à vis avec les riverains. Arrivé devant le théâtre qui ne paie pas de mine de l’extérieur, je tente en toute formalité d’ouvrir la porte de l’édifice, c’est ouvert, j’ai connu plus difficile en accès.

A peine franchie la porte, je vois un papier accroché au mur racontant l’histoire du lieu, je me rends compte assez vite que le lieu n’est pas abandonné et que la mairie fait visiter l’endroit sans problème ! Alors oui sa fonction de théâtre n’est plus d’actualité mais le parallèle avec l’abandon est à la limite de l’escroquerie.

theatre-anatoly-slivko-15Avis aux intéressés, vous avez les informations nécessaires sur le site touristique de Maubeuge : http://www.maubeuge-tourisme.fr/Fiche/Detail/412//La-salle-Sthrau et c’est précisé que c’est ouvert toute l’année. Alors oui effectivement, ça vend moins du rêve dans le côté théâtre abandonné, exploration privilégiée mais je ne vois pas pourquoi je participerai aussi à cette désinformation, il y a assez de lieux abandonnés (vraiment abandonnés, sans guide touristique) pour en inventer d’autres. On arrive à un paroxysme où même les lieux ouverts à la visite sont « protégés » par les urbexeurs.

Avec une telle mentalité à la con, la culture avec les urbexeurs serait très restreinte et serait diffusée exclusivement par fichier kmz à ceux qui auraient montré patte blanche.

urbex-airlinesCette course aux « spots » ne s’arrête pas évidemment à cette exemple, je peux en citer d’autres au risque de casser le mythe de l’inaccessible, par exemple le Boeing 707 « abandonné », l’intérieur est intact, une telle préservation est assez étonnante, oui vous me voyez venir maintenant, effectivement il n’a rien d’abandonné, le Boeing 707 est juste garé dans l’enceinte d’un centre d’expo, le « Expo-Gowalt » à Wetteren en Belgique, garé juste au bord de la route dans le centre ville, c’est certain qu’on est loin de la zone militaire ultra surveillée, il suffit de demander au propriétaire pour pouvoir rentrer dedans. http://www.nieuwsblad.be/article/detail.aspx?articleid=AV3PT43A.

Il n’y a évidemment pas de définition de ce que doit être une exploration urbaine, qu’elle soit faite avec ou sans autorisation, en visite guidée, dans un lieu abandonné partiellement ou totalement c’est à la conception de chacun, mais le fait de glorifier des lieux accessibles au quidam et d’en faire des secrets de Polichinelle est quelque chose d’assez exceptionnel.

Si vous voyez des photos d’urbexeurs de châteaux magnifiques, très bien préservés, vérifiez avant si vous ne reconnaissez pas le château de Versailles, on ne sait jamais.

  • Martial

    Je partage totalement ton point de vue. Il est vrai qu’il faut protéger la confidentialité des lieux exceptionnels, qui sont encore dans un bon état de conservation, mais je pense que certaines personnes se prennent pour de grands explorateurs et essaient donc de s’en vanter sur internet, en utilisant des photos prises dans des « musées » en disant qu’elles proviennent de spots urbex. Il appartient donc à chacun de se renseigner avant de partir à l’aventure.

    Personnellement, je recherche toujours le maximum d’informations sur les endroits que je souhaite découvrir. Google, Wikipedia, Cartes IGN, sites de CPA, etc… ça m’a éviter pas mal de déplacements inutiles.

    A l’inverse par contre, il m’arrive de donner presque clairement les coordonnés de spots qui ne présentent plus aucun intérêts, soit qu’ils sont recouverts de tags, soit squattés en permanence. Je garde également certains sites pour moi en raison de leur dangerosité, sauf pour les plus téméraires (que j’ai déjà rencontrés).
    Bref, je terminerai en disant que tu risques de te prendre un paquet de commentaires négatifs, mais pour ma part, j’approuve totalement ton discours dans cet article au ton de colère mais qui parle d’une réalité.

    Bon courage pour la suite.

    • Totalement d’accord avec toi ! Pas mal de personnes sont capables de vouloir protéger la localisation de lieux comme le Sanatorium du Vexin ou autres endroits ou ils ne restent que les murs pour les protéger du vandalisme ! A part venir avec un bulldozer je me demande qu’est-ce que ces lieux peuvent avoir de plus ^^ Merci pour ton passage, a bientôt Martial !

    • urbexnoob

      Pourriez-vous nous donner une liste de ces spots « sans intérêts » ? Parce qu’ils n’ont peut être pas d’intérêt pour vous, mais pour d’autres oui. Alors puisqu’il est assez difficile de trouver des sites, (peut être que je ne cherche pas assez ?) et que vous semblez prêt à en donner les coordonnées, ça serait fort sympathique que vous le fassiez ! 🙂

  • urbexplayground

    Je viens juste d’en terminer la lecture et je suis un peu perplexe… J’ai l’impression qu’il me manque un truc ou deux pour comprendre… Peut-être que l’urbex en France n’est pas vécu de la même façon que de ce côté-ci de l’Atlantique, mais perso, abandonné ou pas, mon but est toujours le même: faire une belle photo.

    Je comprends que certains semblent se la jouer « urbex » sur les limites de la définition de la chose, mais honnêtement, je m’en fiche un peu comment les autres travaillent. Moi, mon but demeure toujours le même, c’est de faire de la photo avec des gens qui partagent ma passion… Et pour les autres, b’ah, m’en fiche!

    Après ça, effectivement, si tu dis visiter des places abandonnées qui ne le sont pas, tu perds un peu de ta crédibilité, mais je préfère te juger sur tes photos plutôt que sur le baratin que tu peux me raconter… 🙂

    Woélà!
    Au plaisir.

    • Je dénigre évidemment pas les photos faites dans des lieux qui ne sont pas abandonnés, heureusement d’ailleurs, ça serait une conception assez limité de la photographie ^^

      Chacun à sa manière de pratiquer la chose, chacun ces méthodes, je mettais juste en évidence la crédibilité des personnes qui ne veulent pas donner les adresses des lieux sous prétexte de vandalisme alors qu’ils sont visitables sous simple demande et qu’ils ne sont à proprement dit pas abandonné, c’est une certaine notion de l’égoïsme que je tenais à signaler ! 😉

    • C’est exectement ma conception de la chose. Une bonne photo vaut mieux qu’un long discours.

  • Maxime

    Je ne sais pas si tu t’es vraiment tenu au courant, il est possible de visiter « officiellement » la salle Sthrau que depuis 2013 quand la ville a ouvert un fond pour la conserver

    • maxoveride

      nan… il n’est pas au courant de pas mal de choses malheureusement… ça ridiculise le discours du coup…

    • PanLeChasseur

      L’ensemble de ce qu’il ignore pourrait remplir un Boeing 707 … L’article sent le mec qui a payé ou échangé comme un con des adresses pour avoir l’adresse du théatre et s’est senti con en y arrivant …

      • Tu es au maximum niveau répartie ou c’est juste un échauffement ? Reviens quand tu seras plus en forme et sans anonymat en même temps, assume au moins les conneries que tu racontes, troll sur internet, j’imagine que tu aurais aimé avoir un autre destin dans ta vie.

  • Pingback: Electric radio | RemixRun()

  • carmen

    visite du théâtre des reines de façon tout ce qu’il y a de plus «  »urbex «  » dans le sens ou nous nous sommes infiltré dans le lieux sans autorisation ….. après je pense que si on visite un endroit en officiel il est plus honnête de l admettre …..