logo

Internat Charity Lamb

Internat abandonné au Portugal

Dans ce lycée autrefois réputé, les élèves venaient de loin pour pouvoir y étudier, l’internat a accueilli jusqu’à 120 adolescents portugais. Ce cursus scolaire était une marque de réussite pour la vie professionnelle. La sélection pour pouvoir y étudier était drastique, l’excellence seulement, 18/20 de moyenne générale au collège était réclamée pour pouvoir postuler. Stricts et exigeants, les professeurs n’avaient aucun état d’âme à punir sévèrement les élèves pour faire perdurer l’excellence de l’établissement.

Cristiano Carvalho est le professeur de sciences du lycée. Il entame sa dernière année avant sa retraite. Cette rentrée scolaire de 1996 est quelque chose de terrible pour lui, loin de se satisfaire de ce repos forcé. Pour ses trois derniers trimestres, le professeur est à cran, déprimé, comme un sentiment d’avoir raté sa carrière. Son anxiété est littéralement déversée sur ses élèves. Pendant un de ses cours, Cristiano craqua.

Pour entamer un chapitre sur la procréation, il choisit devant tout le monde, au hasard, une de ses élèves pour la coucher sur une des tables et expliquer, devant son auditoire médusé, les étapes de conception d’un enfant. Déshabillant la jeune femme tétanisée, il la pénétra à plusieurs reprises sans que personne n’intervienne. Après son éjaculation, il expliqua que la jeune fille servira d’exemple tout au long de l’année scolaire pour suivre le cycle de procréation. Il demanda, dans son ton habituel, autoritaire et menaçant, de ne jamais raconter ce qu’il vient de se passer. Ses élèves, respectant l’autorité de leur professeur, ne diront jamais rien.

Ces adolescents, internes, ne voyaient que rarement leur famille en dehors des vacances scolaires, il n’y avait donc que très peu de moyens de raconter ce qu’il se passait au sein de l’établissement. Mois après mois, la jeune fille était auscultée, nue, par le professeur de sciences devant ses camarades. Son vagin était inspecté par chaque élève pour ce projet d’études, une intimité violée jusqu’au moindre recoin.
Neuf mois plus tard, nous sommes le 21 mai 1997, en souffrance, couchée sur un lit, la jeune fille hurle de douleurs, Cristiano Carvalho est en train de l’accoucher devant les autres élèves. L’aboutissement de son cours était arrivé. Un long moment de souffrances jusqu’à ce qu’un élève coupe le cordon ombilical du nouveau né. Immédiatement, le professeur tordit le coup du bébé pour le tuer et le mettre dans un flacon de formol.

Depuis, des élèves ont dénoncé les agissements du professeur qui a été condamné à 24 ans de prison pour viol et meurtre avec circonstances aggravantes. Quant au bocal de formol contenant le bébé, il n’a jamais été retrouvé, certains disent qu’il est resté bien caché dans ce lycée maintenant désaffecté.

  • Calypso Cavallo

    Bonsoir, vous photos sont très jolies. J’aurais voulu savoir d’où vous tenez l’histoire de ce professeur. J’ai cherché sur internet mais, à ma grande surprise, je n’est rien trouvé… 1997, ce n’était pourtant il n’y a pas si longtemps.
    Merci d’avance
    Caly