logo

Hôtel Jadran

La Croatie nous montre clairement ce que peut engendrer comme ruine la chute violente du tourisme dans les secteurs où il y a beaucoup de complexes hôteliers, des constructions démesurées pour accueillir un tourisme de masse à forte croissance. Finalement ces ensembles se révèlent être de véritables gouffres financiers, rien que pour les entretenir.

L’hôtel Jadran, situé à Tucepi dans le sud de la Croatie, ne déroge pas à cette faillite touristique. Sa construction débute en 1948, ce sont des milliers de prisonniers allemands qui sont utilisés comme esclaves. Il fut inauguré en 1954 avant d’être abandonné en 1993 à cause de la chute de la clientèle et du vieillissement de l’hôtel. Une mort plus ou moins réanimée au fil des années car des projets se suivent pour lui redonner son charme d’autrefois.

Une exploration qui n’avait comme vocation que de constater le pillage et le vandalisme qui a un peu plus condamné le sort de cet hôtel.