logo

Clinique Emma Oliver

Un dimanche après midi dans une petite ville morte tranquille, Marie et moi, nous nous dirigeons vers une clinique abandonnée. Immédiatement, on se rend compte que, pour accéder à l’intérieur du domaine, il va falloir jongler avec tous les vis-à-vis avec cette grande résidence qui donne directement sur notre cible, avec évidemment les balcons dans ce sens et les maisons de l’autre côté qui longent la clinique. Pour rentrer sur le site, il n’y a pas d’autres choix que de grimper et de sauter le mur tout en faisant attention qu’une voiture n’arrive pas au même moment et d’attendre quand il y a un riverain qui sort son chien chier au moment crucial. Concentration, Silence, Action, Réaction, nous voilà dans l’enceinte de cette clinique abandonnée depuis les années 2000.

Malgré l’ancienneté de la construction pour laquelle, déjà en 1920, de vieilles cartes postales et cartographies satellites attestent de sa présence, le lieu a été, jusqu’à très récemment, menacé de démolition pour y construire une résidence. Le projet a été heureusement tenu en échec face au peu de perspectives économiques.

A l’intérieur de la clinique, le temps a fait son effet, il ne reste plus grand chose attestant de son histoire, il y a bien quelques paperasses administratives et des affiches médicales accrochées aux murs sur lesquels la peinture s’écaille complètement. Le seul intérêt réside dans cet escalier central tout en bois avec ce tapis rouge encore vif.

Avant de partir, nous avons fait un tour dans les sous sols de la clinique, il y avait encore sur place pas mal d’archives intéressantes jusqu’à tomber sur quelque chose d’improbable, vous le découvrirez après la série photos en bas de l’article.

clinique-emma-oliver-comparaison clinique-emma-oliver-comparaison2

Au milieu de dossiers et autres matériels médicaux, Marie est restée focalisée sur un tube d’analyse banal et l’a récupéré à l’aide d’un gant pour voir ce que c’était et là .. LE CHOC !

analyses-selles-hitler

On a retrouvé un tube d’analyse des selles d’Adolf Hitler !

Dans ses mains, un tube d’analyses médicales de selles d’Adolf Hitler, incroyable mais vrai! Une découverte des plus inattendues. Marie prendra la décision de ramener le tube chez nous pour qu’elle puisse l’analyser tranquillement. Sans avoir fait d’études scientifiques, pour pouvoir étudier la matière fécale d’Adolf, Marie a regardé pendant des heures des vidéos d’une chaîne Youtube spécialisée dans les tutoriaux d’analyses fécales. Après quelques jours, le résultat tombe, l’homme avait des oxyures dans ses selles, ce sont des petits vers qui causent d’horribles démangeaisons dans la région du rectum. Des démangeaisons irritantes, stressantes qui pourraient expliquer bien des choses.

  • bob

    cool 🙂