logo

Chateau Albert Dyer

Château abandonné en Île-de-France

Cette histoire est digne d’un véritable conte pour enfants, c’est l’histoire du Château Albert Dyer. A l’époque, un couple de nobles a vécu de longues années ici, une vie heureuse, belle et romantique jusqu’au jour où la femme accoucha de son premier enfant, un trisomique.

Jamais accepté, l’enfant a toujours été mis de côté, ignoré et sans amour. A l’âge de 15 ans, l’adolescent entendit de sa chambre que ses parents comptaient l’emmener en forêt le lendemain pour le perdre. Terrifié par cette idée, il cogita toute la nuit pour déjouer ce plan diabolique.

Le lendemain matin, comme si de rien n’était, les parents emmenèrent leur progéniture dans la forêt. Carte forestière à la main, le père s’engouffra lui et sa famille dans cette forêt immense. L’adolescent traînait derrière pour mettre en place son plan de secours. Afin de retrouver son chemin, il se masturba pour déverser des gouttes de sperme et ainsi tracer un sentier de retour. Ce fut épuisant et stressant pour le jeune homme mais au fil des kilomètres, le sperme fut déversé dans la forêt.

Les parents accélérèrent alors le pas afin de perdre leur fils en slalomant entre les arbres. Il se retrouva perdu comme prévu. En se retournant pour repartir via son tracé de sperme, l’adolescent découvrit horrifié qu’un pervers sexuel l’avait suivi discrètement pendant toute la randonnée en léchant son sperme.

Dix années plus tard, les deux hommes n’ont jamais été retrouvés.

Ce récit est une oeuvre de pure fiction. Par conséquent toute ressemblance avec des situations réelles ou avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.

© Les photos et les histoires qui accompagnent les reportages photographiques du site UrbexSession.com sont protégées par le droit d’auteur.

  • galou

    Petite annonce :

    « À vendre: belle et grande demeure bourgeoise,restaurée dans la plus pure tradition tout en gardant son charme d’antan;possède toutes les commodités (douche et toilettes neuves….quand l’eau y parvient);grand terrain ombragé,parsemé de très jolis massifs de fleurs et d’arbustes en pagaille,et parfaitement entretenu…enfin,quand la municipalité est décidée à s’en occuper;libre…eeuuuhhh….quand vous le souhaitez (on fout les squatteurs à la lourde manu militari);prix:oh ben vous en discuterez avec les proprios,nous,on ne s’en occupe pas.
    PS:prévoir passes-montagne, doudoune bien chaude (pour l’hiver) et tout le matériel nécessaire à la pratique de l’escalade (juste une petite précaution au cas ou l’escalier s’effondrerait…faut faire gaffe avec ça,hein??).
    Offre illimitée dans le temps mais appelez nous très très vite…pour le cas où les squatteurs virés reviendraient. »
    {^÷^}

  • Ad-hominem

    18-08-2016.
    Ne pas y aller,
    Déception assurée,
    Immondice et autre impropreté
    Partout jonchent le rez de chaussée.
    Vestiges de squat tu pourras te délecter.

    Il n’y a bien que les buddleia qui n’y sentent pas… la rose.

  • Ad-hominem

    18-08-2016.
    Ne pas y aller,
    Déception assurée,
    Immondice et autre impropreté
    Partout jonchent le rez de chaussée.
    Vestiges de squat tu pourras te délecter.

    Il n’y a bien que les buddleia qui n’y sentent pas… la rose.

    • Gaspard

      Bonjour, pouvez-vous me donner l’adresse ? Merci